Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEExperience › Aujourd'hui, maintenant

Experience › Aujourd'hui, maintenant

  • 2001 • Lithium 72438 100240 7 • 1 CD

10 titres - 41:55 min

  • 1/ Aujourd'hui, maintenant (4:04)
  • 2/ Essayer (3:12)
  • 3/ Entre voisins (5:01)
  • 4/ Deux (3:09)
  • 5/ La question ne se pose pas (3:46)
  • 6/ Les ouvriers coréens (2:23)
  • 7/ West Houston Street (4:03)
  • 8/ Fin 82-début 83 (1:03)
  • 9/ La pièce du frigo (6:22)
  • 10/ Pour ceux qui aiment le jazz (8:50)

enregistrement

Rising Sun Studios, Bruxelles, Belgique, Homestudio, Toulouse, France, 2001.

line up

Michel Cloup (voix, guitares, sampler, midi, korg ms20), Widy Marché (guitare), Francisco Esteves (basse), Patrice Cartier (batterie), Laurence Morellini (voix sur "Deux").

remarques

Il y a une partie CD-ROM, un clip de 4 minutes 14 intitulé "Sedétacher", au fond la partie la plus expérimentale du disque, long pensum de Cloup illustré par une succession d’images représentant des objets du quotidien dans tout ce qu’ils ont de plus terne. Les visuels sont de Béatrice Utrilla.

chronique

Styles
rock
Styles personnels
noise-rock

Lorsque Diabologum a cessé d'exister, il y avait de quoi se lamenter... Il n'y aurait pas de suite à "#3", ce brûlot de noise-rock cérébro-expérimental et dépressif, qui en avait traumatisé plus d'un (dont moi-même). Pour se consoler, il fallut se tourner soit vers la créature d'Arnaud Michniak (Programme) soit vers celle de Michel Cloup : Experience. Le nom de ce nouveau groupe est certes alléchant, mais l'aspect expérimental est nettement moins prononcé que dans le projet de son ancien complice. En fait, à comparer Programme et Experience, on se rend compte de l'apport respectif des deux têtes de l'hydre Diabologum : les scansions hip-hop, les références littéraires et les délires bruitistes à Michniak ; le son sale des guitares et les névroses du quotidien à Cloup. Il y avait dans "#3" un point d'équilibre miraculeux atteint, qu'on ne retrouve hélas plus dans ce premier disque du groupe de Michel Cloup. Pourquoi ? Eh bien, écoutez Programme et vous comprendrez ce qui fait défaut à Experience. Pour tout dire, il manque ici cet aspect fusionnel, d'un romantisme exacerbé et morbide, cette fureur qu'il y avait dans le testament de feu Diabologum, même si cela n'est pas mauvais du tout et tend bien sûr à s’en rapprocher. Les hostilités sont ouvertes dès le premier titre, avec assauts de guitares saturées, marteau-piqueur, et mal de vivre dans notre monde pourri et sans idéaux. L'appel à la révolution se poursuit dans "Essayer", avec un brin de désenchantement qui se confirmera dans les titres suivants. Michel Cloup est quand même une des rares pointures du rock français à pouvoir faire hurler ses guitares de la sorte. Un instrumental furieux comme "West Houston Street" est également là pour nous en convaincre. Histoire d'alterner les plaisirs, un long monologue sous anti-dépresseur ("Entre voisins"), suivi d’un duo obligé avec petite copine pour énumérer les objets qui rappellent la vie à deux. Puis vient le meilleur moment du disque, "La question ne se pose pas", QCM bruitiste pour étudiant sans avenir, dont les partis pris stylistiques rappellent fortement le glorieux "A découvrir absolument". D’une manière générale, on retrouve par la suite cette névrose fin de siècle véhiculée par le monde moderne, avec le récit d’anecdotes minimalistes ("Les ouvriers coréens", "Fin 82-début 83", "La pièce du frigo") – les velléités littéraires du bonhomme n’ont quand même pas été tout à fait abandonnées en cours de route. C’est par quelques samples tordus que débute"Pour ceux qui aiment le jazz", longue coulée de guitares saturées strictement… rock, égrenant à nouveau les vicissitudes des pauvres âmes en peine, déambulant dans les rues froides d’une modernité qui a renoncé à toutes les effusions brûlantes du romantisme, dans l’art autant que dans la vie "réelle". Tout cela débouche sur le néant. On s’en doutait un peu.

note       Publiée le lundi 16 mai 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Aujourd'hui, maintenant".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Aujourd'hui, maintenant".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Aujourd'hui, maintenant".

Klarinetthor › mercredi 10 septembre 2014 - 16:49  message privé !

Ce n'est pas tant la voix qui me gene; meme si le chant Michel Cloup n'a jamais ete ma tasse de the; mais plutot les parties instrumentales, faciles, lisses; c'est un peu noisy mais ca sonne tout en retenue, en background, ce qui donne l'impression d'un disque calibré. J'ai le sentiment d'etre un peu pris pour un con, quand j'ecoute ca. Ceci dit ca s'ecoute tres bien en faisant autre chose, contrairement aux Michel Cloup duo qui sont vraiment faisandés.

Note donnée au disque :       
Warsaw › mardi 30 mai 2006 - 16:07  message privé !
il y a vraiment de très bons titres sur cet album ("aujourd'hui, maintenant", "Essayer"). De quoi faire revivre pour un temps le #3 de diabologum
Note donnée au disque :       
saïmone › mercredi 18 mai 2005 - 15:00  message privé !
avatar
Je n'aime pas du tout. c'est naïf, mou, et Michel Cloup reste quand même un putain de mauvais chanteur ! L'album d'après sera un poil meilleur, mais ça reste à des millions de bornes de Michniak. A l'inverse de Programme qui prend un virage à 180° par rapport à Diabolo, Experience tente de faire survivre le groupe en en proposant une "demi-suite" à #3 bien evidemment vouée à l'echec. Pas terrible.
Note donnée au disque :