Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIl Volo › Essere o non essere ?

Il Volo › Essere o non essere ?

6 titres - 30:47 min

  • 1/ Gente In Amore (5:03)
  • 2/ Medio Oriente 249000 Tutto Compreso (5:46)
  • 3/ Essere (4:02)
  • 4/ Alcune Scene (6:16)
  • 5/ Svegliandomi Con Te Alle 6 Del Mattino (5:17)
  • 6/ Canti e Suoni (4:23)

enregistrement

Il Mulino, Italie, 1975

line up

Alberto Radius (guitare, chant), Gabriele Lorenzi (claviers, chant), Bob Callero (basse), Gianni Dall'Aglio (batterie, voix), Mario Lavezzi (guitare, voix), Vince Tempera (claviers)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
progressif
Styles personnels
fusion

"Essere o non essere ?", telle est la question. Mais les membres de Il Volo se l'ont-ils réellement posée ? Album quasi instrumental dont la plage titre est l'unique exception, on y retrouve un Il Volo un tout petit peu plus incisif qui a préféré se consacrer d'avantage au goût prononcé qu'il cultivait déjà pour le jazz fusion et que l'on pouvait percevoir en filigrane sur certains titres de leur premier album. Ainsi débarassés du format chanson, les instrumentistes prennent désormais le temps d'installer des ambiances, comme sur "Alcune Scene", avant de s'abandonner aux développements mélodiques propres à l'improvisation. C'est très bien exécuté, c'est bien en place, et mis à part des sonorités de claviers qui m'apparaissent avant tout plus désuettes que datées, là encore, je bloque sur l'incroyable futilité qui se dégage à mon sens de cette petite demi-heure de musique. Prenez "Medio Oriente 249000 Tutto Compreso" et son intro vaguement arabisante ; s'il fallait le comparer au titre "Luglio, Agosto, Settembre (Nero)" qui ouvre le premier album des Area, ce morceau ne ferait tout simplement pas le poids. Dans le meilleur des cas, le nouveau Il Volo fait songer à un Brand X qui se gargarise avant de lancer les bandes d'enregistrement. Je suis dur, et vous le savez. Je tâche d'être juste aussi. Tout ceci n'empêche pas nos musiciens, et notamment Alberto Radius, d'afficher une rélle sensibilité, comme sur le délicat "Svegliandomi Con Te Alle 6 Del Mattino". Mais mon écoute de "Essere o Non Essere ?" n'a fait qu'évoquer en moi les souvenir de disques mineurs. Je n'ai pas dit mauvais ; tout simplement peu ou pas, voire mal inspirés. Des vieux David Sancious, ou encore le pourtant réputé "Blackbyrd" de Donald Byrd qui rencontra le succès au moment précis où sa musique fusion se figea dans une certaine idée du conformisme alors qu'elle avait été jusque là plutôt curieuse, risquée et exploratrice ("Electric Byrd", "Ethiopian Knights"). Un peu trop facile à mon goût, ce n'est pas encore de la musique de supermarché, mais presque.

note       Publiée le jeudi 12 mai 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Essere o non essere ?".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Essere o non essere ?".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Essere o non essere ?".