Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGolgatha › Waste land

Golgatha › Waste land

14 titres - 59:53 min

  • 1/Purification
  • 2/Vortex of life
  • 3/Eternal Kali Yuga
  • 4/Transmutation
  • 5/The end
  • 6/Shadowland
  • 7/Echoes from the past
  • 8/Prayer
  • 9/Agonia/Invasion
  • 10/The clash
  • 11/Ruins
  • 12/Room 101
  • 13/March and elegy
  • 14/Waste land-Cactus land

enregistrement

Enregistré et mixé en Allemagne, juillet 2004-mars 2005

line up

Christoph D. (voix, percussions africaines, gong japonais, manipulations sonores), Alexander D. (guitare acoustique, flûte de bambou, voix) ; guests : Katarina N. (effets de violon sur 12 & 13), Robert K. (bruits métalliques sur 11), Lutz R. (manipulations sur 2 & 14).

remarques

démo cd-r
cd-r dans un boîtier dvd, limité et numéroté à 100 exemplaires ; les premières copies incluent un patch avec le logo du groupe.

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
indus ambient rituelle

Si 'Waste land' est une démo, je veux bien me pendre ! Bon ça va, rangez votre corde, ce sera pas pour cette fois-ci. En tout cas, voilà une découverte qui fait plaisir à entendre. Si l'édition de cet album lui confère un statut de démo, il n'en est rien du contenu : 'Waste land' mérite votre attention Ô amateurs de rituels baignant dans les saveurs d'un cinéma tenant à la fois de l'épouvante et de l'épique. Jouant intelligemment sur les ambiances là où ne les attend pas, Golgatha s'amuse en outre à utiliser en les détournant des percussions exotiques. Proches des productions Loki de par un aspect rituel, lent et introspectif, les compositions de cet album ne se dévoilent qu'au fur et à mesure sans que l'on puisse deviner leur évolution. Ambient mystérieuse et rampante avec 'Eternal Kali Yuga' (terrible) ', inquiétante ('Vortex of life' et ses sons sortis du vortex justement ! ou le lovecraftien 'Transmutation'), sacrée ('Shadowland' est ses chants grégoriens type 'Le nom de la rose') et même martiale dévastatrice avec le monstrueux 'The clash', dans la lignée d'un In Slaughter Natives des plus énervés. Une touche de musique de films par-ci par-là offre des moments de purs bonheur ('Prayer') et la solennité s'infiltre sans que l'on s'en soit douté. Rien à jeter dans ce 'Waste land', chaque compo sonne juste et à sa place, donnant une unité tangible à l'ensemble. Efficace, cohérent et prenant d'un bout à l'autre, cette 'démo' n'attend que vos oreilles pour révéler ses secrets. Un groupe à suivre !

note       Publiée le mercredi 11 mai 2005

partagez 'Waste land' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Waste land"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Waste land".

ajoutez une note sur : "Waste land"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Waste land".

ajoutez un commentaire sur : "Waste land"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Waste land".

kama › dimanche 12 octobre 2008 - 23:43  message privé !

Pour une démo, ca va loin! Pleins d'idées, et un travail d'ecriture assez interressant, notement dans les themes abordés (qui seront largement developpés par la suite, on est d'accord). The Clash fait bien mal, gros tube, moins gotho qu'ISN avec une prod béton. Je le prefere a "Tales of Transgression...", les textes récités n'occupent pas la moitié de l'album.

Note donnée au disque :