Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFormula 3 › S/t

Formula 3 › S/t

7 titres - 36:29 min

  • 1/ Nessuno Nessuno (11:02)
  • 2/ Tu sei Bianca, sei Rosa, mi Perderò (4:15)
  • 3/ Vendo casa (2:55)
  • 4/ Eppur mi son scordato di te (3:38)
  • 5/ Un Papavero (4:01)
  • 6/ Il Vento (4:47)
  • 7/ Mi chiamo Antonio Tal Dei Tali e Lavoro ai Mercati Generali (5:51)

enregistrement

Studio Dischi Ricordi, Milan, Italie, 1970

line up

Tony Cicco (batterie, percussions, choeurs), Gabriele Lorenzi (claviers, basse, chant), Alberto Radius (guitare, basse, chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
progressif
pop
Styles personnels
psychédélique

On prend les mêmes et on recommence ! Cela pourrait être le credo du second disque des Formula Tre. Croire que Radius, Lorenzi et Cicco éprouveraient le moindre embarras à publier un disque pour lesquel ils ne sont en définitive que les dociles interprètes, c'est faire une erreur stratégique. Être sous la tutelle de Battisti, c'est presqu'une bénédiction. Alors, on n'hésite pas à l'écrire noir sur blanc, ou plutôt blanc sur noir, au dos de la pochette. "Nessuno Nessuno", du haut de ses onze minutes, laisserait sous-entendre que Formula Tre est ici sur le point de s'abandonner sans contraintes à la grammaire de base du courant psychédélique ; longs développements instrumentaux et délires stéréophoniques tout azimut... Pourtant, rien de tout ça. On sent très vite que le coeur n'y est pas. La production est nettement moins agressive que celle de "Dies Irae", autrefois apte à rivaliser avec les Group1850 et autres Guru Guru. A ce jeu, Battisti ne peut pas être pris en défaut ; il sait exactement comment doser les balances et adapter son travail aux besoins de la musique. N'empêche, dépourvu de ses aspérités, l'album éponyme de Formula Tre perd aussi en nervosité, un choix délibéré, mais pour le moins déroutant. En toute logique, les nouvelles compositions de la paire Mogol/Battisti qui, de par leur nature, ont induit ce changement, n'adoptent pas du tout le profil sauvage et indomptable du premier essai. De manière générale, le format est cent pour cent pop (limite neuneu même sur "Un Papavero"). Seul "Il Vento" m'a tapé dans l'oreille dès la première écoute par le biais de son atmosphère inquiétante. Mais fabulons un peu ; il se peut que Formula Tre, et même Battisti lui-même, aient peu à peu pris conscience des limites de ce système univoque. La courte carrière de Formula Tre (quatre disques) nous apporta, un peu à l'image des New Trolls, autre groupe fameux en Italie, quatre albums aux esthétiques complètement différentes. Vous aurez compris que je considère celui-ci comme le moins déterminant du lot.

note       Publiée le mercredi 11 mai 2005

partagez 'S/t' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "S/t".

ajoutez une note sur : "S/t"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

ajoutez un commentaire sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".