Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLeaves' Eyes › Vinland Saga

Leaves' Eyes › Vinland Saga

12 titres - 45:37 min

  • 01. Vinland Saga
  • 02. Farewell Proud Men
  • 03. Elegy
  • 04. Solemn Sea
  • 05. Leaves’ Eyes
  • 06. The Thorn
  • 07. Misseri (Turn Green Meadows into Grey)
  • 08. Amhrán (Song of the Winds)
  • 09. New Found Land
  • 10. Mourning Tree
  • 11. Twilight Sun
  • 12. Ankomst

enregistrement

Mastersound Studios par Alex Krull

line up

Liv Kristine Espenæs Krull (chant), Mathias Röderer (guitare), Thorsten Bauer (guitare) - Chris Lukhaup (basse), Moritz Neuner (batterie et percussions), Alexander Krull (chant et programmation)

chronique

Styles
metal
gothique
folk
Styles personnels
epic folk gothic metal

Liv Kristine est de retour, moins d'un an après la sortie du premier épisode de Leaves' Eyes, projet qui semble avoir été pré-fabriqué par son chanteur-grogneur-producteur de mari, Alex Krull. "Lovelorn" apparaissait nettement comme LE projet de la dame et de ses textes romantiques, sur lequel elle exposait son charisme avec emphase, sur fond de gothic metal calibré, puissant et efficace bien qu'un peu niais sur les bords. Hors, si à première vue, ce "Vinland Saga" sonne comme un "Lovelorn II" - les trois premiers titres le laissent à penser - le reste est plutôt décevant. "Farewell Proud Men" et ses riffs puissants, combinés à des orchestrations grandiloquentes, annoncent une saga épique pour Liv et ses compagnons. "Elegy", le single-type et son refrain qui tue vous trottera inévitablement dans la tête, jusqu'à ce que celui du dernier tube de d'Evanescence, malencontreusement entendu dans un magasin, ne prenne le relai... Jusque là, rien de trop dommageable. En revanche, la suite se gâte, pour s'éterniser en couplets-refrains sages et mièvres, sur lesquels Liv reproduit sans cesse les mêmes schémas. Entre les trois jolies ballades norvégiennes revues et corrigées, s'intercalent maintes compositions formatées sur le même modèle, où la niaise délicatesse de Liv finit pas exaspérer... Il est loin le temps où elle parvenait à nous faire pleurer sur le "Velvet Darkness They Fear" de Theatre Of Tragedy... Passé ce constat, "Vinland Saga" possède cependant tous les atours qui séduiront les amateurs du genre, avec en sus un côté folk nouveau pour la belle... 3,5/6

note       Publiée le mardi 10 mai 2005

partagez 'Vinland Saga' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Vinland Saga"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Vinland Saga".

ajoutez une note sur : "Vinland Saga"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vinland Saga".

ajoutez un commentaire sur : "Vinland Saga"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vinland Saga".

Igitur › jeudi 8 décembre 2005 - 00:17  message privé !
Contrairement à beaucoup j'ai largement préféré ce Vinland Saga à Lovelorn que j'avais trouvé beaucoup moins personnel. Il faut dire que ce nouvel album solo nécessite plusieurs écoutes pour être pleinement apprécié, la production du père Krull étant étrangement sobre pour ce style de musique.
kama › mardi 10 mai 2005 - 14:49  message privé !
aaaAh on est loin de la 1ere periode de ToT quand meme, c'est bien dommage. A l'epoque c'etait LE groupe qui m'avait fait sombrer dans le death (oui bon ca va, yavé qlq voix death qd meme =p), mais la, on ne retrouve plus rien de tres exitant... Autant Lovelorn ne pouvait pas se vanter d'etre un album varié et puissant, mais pour celui la, il ne reste pas grand chose; ca me fait plus penser a la nouvelle vague de metal gothique (within temptation, darkwell et consor), plus pop que metal... C'est bien dommage quand on connait les capacités vocales de la demoiselle...
Note donnée au disque :