Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlessed In Sin › Par le sang du Christ (Opus Luciferi)

Blessed In Sin › Par le sang du Christ (Opus Luciferi)

10 titres - 65:53 min

  • 1/ Ave regina coelorum
  • 2/ Veualiah
  • 3/ Under the rules of the golden calf
  • 4/ Henochiel; chap. dernier : revelations
  • 5/ Par le sang du Christ
  • 6/ Mysteries
  • 7/ To the horned king and the great mother
  • 8/ Istar same sarrat
  • 9/ Oraison Saturnienne
  • 10/ Aletheia : ode obscure à la dame noire

enregistrement

Enregistré lors de l'été 2001 par Luc Dehri et Blessed in sin

line up

Over Lord Nasty Metatheos (chant, prières, prophécies), Black christ (guitare), Storm (basse), Belial (claviers), Lord Diabolus (Batterie)

remarques

Les propos tenus par le groupe et ses membres, n'engagnent qu'eux même, et le site ne saurait se faire l'écho de ceux-ci. La chronique ci dessous ne tient rigueur que de la musique du groupe, en occultant tout ce que Blessed in sin peut incarner.

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
heavy black metal

Deuxième album des Français de Blessed in sin, et deuxième réussite totale, toujours dans ce style qui leur est propre, à savoir un Black metal symphonique teinté de heavy et aux textes magnifiquement travaillés. Il n’y a jamais de passages très rapides, sans pour autant que la musique soit lente, et pourtant elle est réellement agressive, malsaine et violente. Cela vient d’une part des riffs de guitares, très bien mis en place, et travaillés de manière à ce que l’auditeur se retrouve dans les cordes à bon compte, et, d’autre part, de cette ambiance de démence se dégageant ici, sans que l’on sache réellement pourquoi cette folie s’attaque à nous. Les parties narrées avec la voix inquiétante de Metatheos, ne doivent pas être étrangères à cet état de folie, tout comme les textes, souvent en Français, réellement forts et intrigants, dont on finit par s’imprégner totalement, nous emmenant dans une sorte de transe, pendant laquelle il nous est donné la possibilité d’entrer en contact avec l’être de lumière, incarné dans cet album par Lucifer. La construction des morceaux est, quant à elle, irréprochable, nous prouvant que le groupe a fourni de gros efforts à ce niveau là, tout comme nous pouvions déjà le remarquer sur leur démos et le précédent album. On retrouve donc des éléments caractéristiques des compositions de Blessed in sin, avec ces envoûtant passages au piano classique, ces longues narrations accompagnées d’un simple clavier ou piano, sans oublier l’essentiel, les passages destructeurs, violent et sombres où les riffs se font assassins. Je ne trouve rien à reprocher à cet opus tellement il parvient à communiquer d’émotions, que cela soit de la tristesse, de la mélancolie ou bien un sentiment de force et de puissance, mélange paradoxal, mais parfaitement incarné par l’osmose entre clavier et guitares. Magnifique.

note       Publiée le jeudi 8 novembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Par le sang du Christ (Opus Luciferi)".

notes

Note moyenne        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Par le sang du Christ (Opus Luciferi)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Par le sang du Christ (Opus Luciferi)".

Stéphane › mardi 7 janvier 2014 - 09:16  message privé !
avatar

Il est en cours d'acheminement, pas encore écouté.

Note donnée au disque :       
prowler › lundi 6 janvier 2014 - 18:18  message privé !

Quid du p'tit dernier ?

The Gloth › jeudi 27 janvier 2011 - 18:56  message privé !

Les commentaires sur cet album sont totalement hilarants et surréalistes, j'adore ! Mon préféré (voir plus bas) : "Si on enlève la septième chanson qui est en anglais , et le fait que les paroles sur le booklet et sur le cd ne sont dès fois pas les memes , on peut considérer cet album comme novateur et très bon"

› mercredi 8 avril 2009 - 12:25  message privé !

Au-delà de 14 ans, c'est affligeant.

Note donnée au disque :       
KRegoR › dimanche 11 janvier 2009 - 01:55  message privé !

du Heavy/black très kitsch, une fois qu'on s'est fait aux différentes voix plus ou moins convaincantes il est vraiment bon

Note donnée au disque :