Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNeurosis › Enemy of the sun

Neurosis › Enemy of the sun

cd | 8 titres | 72:24 min

  • 1 Lost [9:41]
  • 2 Raze The Stray [8:42]
  • 3 Burning Flesh In Year Of Pig [1:38]
  • 4 Cold Ascending [4:35]
  • 5 Lexicon [5:41]
  • 6 Enemy Of The Sun [7:33]
  • 7 The Time Of The Beasts [7:59]
  • 8 Cleanse [15:53]

enregistrement

Par Billy Anderson au Razor's edge studio, San Francisco, USA

line up

Dave Edwardson (basse, chant), Scott Kelly (guitare, chant, percussions), Jason Roeder (batterie, percussions), Steve Von Till (guitare, chant, percussions), Simon McIlroy (claviers, samples, tapes), Pete Inc (média visuel).

Musiciens additionnels : Kris Force (violon), Erika Little (chant), Paul Lew (corne), Nada (percussions [8]), Mason Jones (percussions [8]), Péter (percussions [8]), Adam Kendall (percussions [8])

remarques

L'édition 1997 contient également l'intégralité de l'album "Souls at zero" et les bonus tracks suivants : Souls (demo version) - Zero (demo version) - Cleanse III (live in London) - Takeahnase (demo version) - Cleanse II (live in Oberhausen)
L'édition 1999 contient les bonus tracks suivants 9/ Takeahnase (demo version) - 10/ Cleanse II (live in Oberhausen)

chronique

Styles
post-hardcore
metal extrême
hardcore
Styles personnels
apocalyptique

"Are you lost ?... Yes". Nous sommes en 1993 et Neurosis vient de frapper un coup énorme avec "Enemy of the sun", chef-d'œuvre instigateur de la scène noisecore et post-hardcore qui sévit depuis lors et a accouché de groupes tels que Isis, Old Man Gloom, ou encore Cult Of Luna. Dès l'intro de "Lost", le groupe pose sa marque indélébile et l'auditeur comprend qu'il va en baver et suffoquer pendant plus d'une heure. Tous les relents de hardcore punk, dont quelques traces subsistaient encore sur l'étonnant et inattendu "Souls at zero", l'album précédent des Californiens, ont été définitivement éliminés. Le tempo général a été très nettement ralenti, accentuant encore, si besoin était, le sentiment de lourdeur implacable qu'impose l'album. Ici tout contribue à créer le malaise : les voix chuchotées au creux de notre oreille, les subtils décrochages au piano disséminés de-ci de-là, les samples omniprésents, cette rythmique pachydermique et tribale, cette tension extrême, ces atmosphères écrasantes, apocalyptiques, qui se dégagent de la moindre parcelle des compostions du groupe. "Enemy of the sun" est un album d'une noirceur dure et crue, d'une violence inouïe, pernicieuse, malsaine, qui vous attrape à la gorge et vous donne des palpitations. L'album constitue un bloc unique et indissociable, dont chaque morceau est une pure merveille de noirceur. De l'intro de "Lost" en passant par l'incroyable "Raze the stray", l'apocalyptique "Lexicon", l'angoissant "Enemy of the sun", le douloureux "The time of the beasts" jusqu'au fabuleux et tribal "Cleanse" et son final hypnotique. Mais on ne peux pas extirper un titre en particulier tant l'unité de l'album est forte et cohérente. La musique du groupe est plus grave que par le passé, plus profonde aussi, plus centrée sur elle même, le chant est ici un hurlement si douloureux que ça en fait mal de l'écouter ("On lasts the kill in the cold" sur "The time of the beasts"). Plus que jamais, Neurosis guérit le mal par le mal. Entendez par là qu'il s'efforce de créer le malaise le plus profond possible chez l'auditeur, pour mieux pouvoir le libérer à l'aide d'un riff imparablement salvateur. Empli de rage mêlée de frustration, "Enemy of the sun" fait mal, très mal. L'album est un véritable instrument de torture, je dirais même une épreuve. Une épreuve difficile, presque insurmontable au début. Il faut des dizaines, des centaines d'écoutes pour la surmonter, mais une fois franchie, quand la lumière se rallume, on n'est plus le même, on se sent comme délivré de tout. Lavé de toutes les souillures de la vie. "Enemy of the sun" est un exorcisme. "Are you lost ?... Yes". C'est normal, dans quelques jours, quelques semaines, vous y verrez plus clair...

note       Publiée le samedi 27 décembre 2003

Dans le même esprit, Chris vous recommande...

partagez 'Enemy of the sun' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Enemy of the sun"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Enemy of the sun".

ajoutez une note sur : "Enemy of the sun"

Note moyenne :        83 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Enemy of the sun".

ajoutez un commentaire sur : "Enemy of the sun"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Enemy of the sun".

heirophant › samedi 31 mars 2018 - 13:52  message privé !

Quel son mes amis, quel son !

Note donnée au disque :       
Damodafoca › samedi 23 avril 2016 - 20:43  message privé !

Visiblement. Tant mieux !!

saïmone › lundi 18 avril 2016 - 20:03  message privé !
avatar

J'ai vu la setlist : wow

Note donnée au disque :       
boumbastik › lundi 18 avril 2016 - 19:51  message privé !

Ils nous ont mis la fessée au Roadburn. LA grosse claque du festival en ce qui me concerne.

Klarinetthor › jeudi 31 mars 2016 - 20:33  message privé !

C'etait bien nul a Villette Sonique oui.