Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKill The Thrill › Tellurique

Kill The Thrill › Tellurique

cd • 12 titres • 69:18 min

  • 1A little salt for a better feeling
  • 2Permanent imbalance
  • 3An indefinite direction
  • 4Non existence
  • 5Soave
  • 6Like cement
  • 7Diaphragme
  • 8Head
  • 9Body
  • 10Mistaken solutions
  • 11Us and Themreprise de Godflesh
  • 12The finish

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé et produit par Nicolas Dick au studio TOG, 2004

line up

Marylin Tognolli (basse, chant), Nicolas Dick (guitare, chant principal), Fred De Benedetti (guitare, chant) ; guests : Solenn Risset (saxophone sur 7), Anouk Ricard (choeurs sur 3)

remarques

chronique

Styles
rock
indus
Styles personnels
miracle cold-wave indus

Chaque sortie des marseillais est une pierre de plus à un édifice monolithique qui pourtant ne semble jamais figé, et 'Tellurique' pourrait bien en être la clé de voûte. Comme s'ils avaient attendu toutes ces années, bâtissant un refuge initialement brut et modeste, pour célébrer l'érection en des cieux interminables d'un monument que personne ne pourrait ignorer. Ce quatrième album est un aboutissement énorme : Kill the Thrill étudie une version artistique de la tectonique des plaques, guettant la moindre secousse sismique et arrive avec "Tellurique" à se placer à l'épicentre de ce cataclysme sonore. Entendez par-là que les émotions que vous procureront cette merveille n'atteindront rien de moins que le maximum sur une imaginaire échelle de Richter du coeur et de l'âme. Si le style général n'a guère changé ('A little salt...' qui ouvre la marque), l'approche quant à elle révèle un souci de mélodie par-dessus tout. La mélancolie et le désespoir se nichent toujours dans les murs de guitares noise, les mélodies à la limite de la cold-wave (le magnifique 'Like cement'), mais un souffle épique balaye l'intensité de ce désespoir en le transformant en un cri de révolte dont la sincérité exulte à chaque seconde ('Soave", morceau à l'esprit noise-punk, au texte en français chanté par une Marylin incroyablement vindicative). 'Tellurique' c'est aussi des arrangements surprenants, entre ambient et samples neoclassiques ('Permanent imbalance','Non existence'), voire heavenly (Les choeurs de 'An indefinite direction') et toujours ce sentiment de marcher sur le fil du rasoir. Les influences revendiquées de Godflesh (dont on retrouve une reprise de 'Us and them' déjà présente sur un tribute précédemment sorti, très réussie et personnelle) ou des Swans ('Body') sont assimilées et même sublimées dans ce flot incandescent de guitares aériennes et acérées, de voix baignées tour à tour dans la rage et l'éther, dans cette habileté à créer des climats tous plus distincts les uns des autres. Les marseillais savent faire respirer leur colère, la rendre plus crédible à l'aide de passages d'une beauté sans visage si ce n'est celui d'un être qui a su voir plus loin que l'horizon. A l'image des éoliennes qui ornent sa pochette, 'Tellurique' souffle un vent au contact à la fois doux, subtil et rêche, tel un écrin dont l'intérieur recouvert de fourrure logerait des poèmes d'un autre monde. Le temps n'a plus de prise : 'Tellurique' ou l'un des meilleurs albums de l'année et un chef-d'oeuvre que vous aurez honte de rater. Chapeau bas...

note       Publiée le jeudi 5 mai 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tellurique".

notes

Note moyenne        38 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tellurique".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tellurique".

born to gulo › mercredi 15 juin 2016 - 21:41  message privé !

Il est pas exclu.

nicola › mercredi 15 juin 2016 - 19:09  message privé !

Au fait, un cinquième album est prévu ?

Note donnée au disque :       
Kagoul › jeudi 28 janvier 2016 - 21:19  message privé !

Exactement ce qu'il me faut ce soir ! j'adore ce putain d'album :-) intemporel. je me rappelle encore leur concert. 10 ans déjà ! vivement leur prochaine fournée :-) c'est drôle quand je mets le nez à ma fenêtre je vois la même chose que sur la pochette de l'album ^^

Note donnée au disque :       
Dun23 › mardi 10 septembre 2013 - 08:09  message privé !

Tétanisé, je suis, comme à chaque écoute! Quel monstre, ce disque.

Note donnée au disque :       
Ignus › lundi 24 juin 2013 - 20:34  message privé !

Très chouette album mais bon, depuis sa découverte (2005, première partie de Dillinger Escape Plan) je pense pas l'avoir écouté plus d'une poignée de fois. Comme quoi.

Note donnée au disque :