Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCode › Nouveau gloaming

Code › Nouveau gloaming

8 titres - 53:58 min

  • 1/ The cotton optic
  • 2/ Brass dogs
  • 3/ An enigma in brine
  • 4/ A cloud formed teardrop aylum
  • 5/ Aeon in cinders
  • 6/ Tyburn
  • 7/ Radium
  • 8/ Ghost formula

enregistrement

Enregistré en Mars 2004.

line up

Aort (guitare), Kvohst (voix), Vyttra (guitare), Viper (basse, choeurs), AiwarikiaR (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal > nouveau gloaming

Réunion de musiciens anglais et norvégiens issus de l'ancienne école et de l'auto-proclamée "avant-garde" du black metal, Code entend avec "Nouveau gloaming" être au black ce que la Nouvelle Vague fût au cinéma. De l'ancienne école, Code conserve les riffs froids et sans artifice dont khold entretient aujourd'hui la flamme: entêtants, surefficaces, noirs et répétitifs; de ce qu'il considère comme l'avant-garde, il extrait la pratique d'un chant clair déclamatif et gothique, le goût des harmonies tristement malsaines, des rythmiques dramatiques... ainsi qu'une relative propreté sonore et technique, contrebalancée par les relents garage d'accords sonores et bruyants. Quelques petites expériences sonores et autres samples, une voix extrême parfois retenue malgré la hargne palpable qu'elle dégage... Code atteint au moins l'un de ses principaux objectifs : entretenir l'héritage des anciens pères nordiques par des riffs implacables et une voix misanthrope, à l'impact néanmoins légèrement amoindri par les reflets "modernes" d'une production certes sombre et authentique, mais aussi notablement millimètrée. Traversé de chutes dépressives, de leads guitaristiques mélodico-atmosphériques et articulé de changements de rythme simples mais efficaces, "Nouveau gloaming" est indéniablement cohérent, et à défaut d'être stupéfiant, largement intéressant. L'équilibre entre primitif et sophistiqué est remarquable, l'un ne parasitant jamais l'expression de l'autre, grâce à une convergence d'objectif salutaire et intelligente. Code est avant tout malsain, glauque, sordide et déprimant; la noirceur importe plus que la violence; "The cotton optic" ouvre néanmoins les hostilités avec rage et puissance. Mais si l'objectif est musicalement atteint, à savoir la mise en place d'un black metal tout aussi original que ancré dans une longue tradition d'intégrité, l'impact émotionnel de "Nouveau gloaming" demeure malheureusement trop léger. A l'image de "Brass dogs", Code n'évite pas le piège des clichés lorsqu'il s'agit de signifier la démence : lenteurs, voix indomptée, accords lourds et sordides, décadence harmonique... on serait tenté de dire que Code a d'ores et déjà une vision trop arrêtée des moyens qu'il entend utiliser et des résultats qu'il souhaite obtenir. Le problème vient sans doute du fait que l'originalité atteinte par Code n'est en fait que le résultat d'un mélange, certes très savant, mais d'éléments connus. Les écoutes répétées confortent heureusement le sentiment du travail bien fait, de la cohérence et surtout, de l'incontestable validité de la démarche; mais rien à faire : il manque une dimension, une âme peut-être... si la musique de Code ne dérange finalement pas tant que ça du point de vue malaise, force est de constater qu'elle malmène l'auditeur en quête de certitude. Entre sensations fortes et calibrage dommageable, "Nouveau gloaming" est peut-être une étape, une nouvelle approche de la musique black metal, largement respectueuse de ses fondements originels... mais ce n'est pas, encore, une révolution.

note       Publiée le lundi 25 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Nouveau gloaming".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nouveau gloaming".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nouveau gloaming".

Khyber › vendredi 15 février 2013 - 16:18  message privé !

Pour rebondir sur le comm' de Wotzenknecht, c'est très bon, oui, Hexvessel. Leur dernier en date, 'No Holier Temple' est plus que séduisant, façon folk champêtre aux reflets 16HP-iens. Jolie découverte!

julius_manes › jeudi 7 avril 2011 - 08:16  message privé !

Très bonne surprise en ce qui me concerne cet album : le son est très bon et puissant (peut on parler de "power black metal"? Avis aux spécialistes...); les compos, à défaut d'être révolutionnaires, sont très bien travaillées; l'alternance chant guttural/chant clair "à la FEAR FACTORY" est au poil... Y a bon

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 18 mars 2011 - 06:47  message privé !
avatar

SK, t'es-tu intéressé à Hexvessel, le projet folk de Kvohst ? Il y a de fortes chances que ce soit tout à fait dans tes cordes (de guitare) :)

empreznor › mercredi 14 octobre 2009 - 20:57  message privé !

C'est marrant comme l'artwork, les pseudos et les oripeaux ça fait beaucoup pour un groupe de BM. C'est pas engageant une pochette metalcore et un nom de groupe de dubstep.

Nerval › mercredi 14 octobre 2009 - 20:05  message privé !

C'est toi et ton commentaire l'imposture. Je ne vois pas du tout en quoi ils viennent crier sur tout les toits que c'est du black unique et original. Je me rappelle très bien justement de leur phrase d'intro lors de leur show au dernier Inferno fest "Are you ready for some old school black metal?". Un peu tout l'inverse de ce que tu prétends sans le moindre fondement...

Note donnée au disque :