Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVolaré › The uncertainty principle

Volaré › The uncertainty principle

10 titres - 61:28 min

  • 1/ Caught in a Combine (4:33)
  • 2/ Abcircus (6:35)
  • 3/ Blitz (8:47)
  • 4/ One Minute Of Thought ... (3:50)
  • 5/ Midnight Clear (5:04)
  • 6/ ... in Two Seconds Of Time ... (8:12)
  • 7/ Vespers (7:21)
  • 8/ ... [Incomplete, Broken And Abstract] (6:03)
  • 9/ Cropcircles (4:29)
  • 10/ Black And White (6:34)

enregistrement

Sound Resources, Chattanooga, Tennessee, USA, mars - avril 1997

line up

Patrick Strawser (Fender Rhodes, Yamaha Cs-15, Roland Juno 6, Mini Moog, synthétiseurs, piano, orgue, mellotron), Steve Hatch (guitare, mandoline), Richard M. Kesler (basse, saxophone), Brian Donohoe (batterie, percussions)

remarques

chronique

Styles
jazz
progressif
Styles personnels
neo canterbury

Pendant que les faisandeurs de la cause progressive ondulaient du brushing en couverture de magazines passés maîtres dans le recyclage des déchêts, quelques timides groupes montaient au créneau, délivrant leur message à une populace décidemment bien sourde à l'appel de la raison et du coeur. Cela fait une éternité maintenant que le renouveau du progressif a tout de la cause perdue d'avance. En effet, que peut-on attendre d'une communauté dont le sens critique est réduit à néant, préférant s'adonner au culte des veaux d'or dont ils se sont rendus eux-mêmes esclaves ? Tous ces fanatiques sont sans doute passés pour la plupart à côté du premier et dernier exercice studio du groupe américain Volaré, "The Uncertainty Principle", qu'un manque de répondant a peut-être aidé à précipiter à tout jamais dans le néant. Ce quartette joue une musique instrumentale délicate, tout en nuances, loin des grondements spectaculaires qui a transformé peu à peu cette école en véritable phénomène de cirque. Le bassiste Richard Kessler est le seul à ajouter le saxophone comme autre corde à son arc (on l'entend sur "One Minute of Thought..."), le reste du groupe évoluant dans une formation classique. La variété des timbres choisis par le claviériste Patrick Strawser et le guitariste Steve Hatch, les deux compositeurs attitrés, donnent à la musique de Volaré toute sa consistance et tout son dynamisme. L'esthétique est franchement Canterburienne, dominé par un piano électrique peu avare en phrasés mélodieux. Le groupe dont il se rapproche le plus est sans conteste National Health. Les morceaux de bravoure ne manquent pas ; il est vraiment difficile d'en mettre un au dessus de l'autre. Leurs compositions sont tellement riches en rebondissements que de longues écoutes répétées ne suffiront pas pour vous révéler toutes les innombrables petites trouvailles disséminées dans chaque recoin de ce disque plein et entier. Un vrai régal qui comblera d'aise je pense ceux qui restent prioritairement alertes face aux vibrations que la musique véhicule.

note       Publiée le dimanche 24 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The uncertainty principle".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The uncertainty principle".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The uncertainty principle".

bubble › lundi 25 avril 2005 - 14:11  message privé !
certain morceau font quand meme tres tres pastiche surtout niveau guitare ( dans les moments ou elle se veut "hard" ) . je trouve ca assez raté dans l'ensemble meme si il y a de tres bon moment . certain on fusionné avec somnabulist a ce qu'il parait ...