Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAJohn Adams (b.1947) › Shaker loops

John Adams (b.1947) › Shaker loops

7 titres - 58:30 min

  • 1 à 3/ VIOLIN CONCERTO
  • SHAKER LOOPS
  • 4/ I. Shaking and trembling (8:25)
  • 5/ II. Hymning slews (5:08)
  • 6/ III. Loops and verses (6:55)
  • 7/ IV. A final shaking (3:56)

enregistrement

Manhattan Center Studios, New-York, Etats-Unis, novembre 1988.

line up

Orchestra of St. Luke's, John Adams (direction).

remarques

Le concerto pour violon, pièce principale de ce disque, est chroniqué à part.

chronique

Nous sommes en 1978, notre iconoclaste américain n'est qu'un petit jeunot d'à peine plus de trente ans qui n'a pas encore trouvé sa voie spécifique. Et alors, qu'est-ce que ça peut faire ? Voici une petite merveille de musique répétitive "orthodoxe", signée John Adams : "stupeur et tremblements" pourrait être son titre. Aucun instrumentarium délirant ici, juste un orchestre de cordes. Une musique sans mélodies, juste une progression d'harmoniques... et une pulsation sauvage, un rythme qui s'emballe constamment sur des cellules de quelques notes. Pourtant, dans certaines de ses parties, cette oeuvre est ductile, elle se laisse caresser, vous y trouverez toute la subtilité de ces boucles, qui tantôt se mordent la queue d'une manière langoureuse, tantôt se déchaînent dans un tourbillon réjouissant. La manière dont John Adams passe d'une ambiance à l'autre, le soin apporté aux transitions, les clusters fascinants dans les parties lentes qui préparent si bien le retour à la pleine vitesse... tout cela est parfait. On passe d'un pupitre à l'autre selon des paliers plus ou moins rapides, mais sans qu'il y ait jamais de heurts : l'oreille glisse, l'oreille surfe. Lorsque les basses se font plus profondes, lorsqu'elles engloutissent tout le reste alors que la pulsation s'accélère (milieu de "Loops and verses"), vous comprendrez ce qui fait la spécificité du talent de John Adams par rapport à ses collègues de la même tendance : il manie l'orchestre avec une facilité déconcertante ; il en fait cette brillante machine, ce véhicule idéal pour musique répétitive. J'ai souvent eu l'occasion de parler de "moteurs rythmiques" à propos de cette musique. Là, c'est un moteur de Rolls.

note       Publiée le mardi 19 avril 2005

partagez 'Shaker loops' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Shaker loops"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Shaker loops".

ajoutez une note sur : "Shaker loops"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shaker loops".

ajoutez un commentaire sur : "Shaker loops"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shaker loops".

dariev stands › dimanche 23 juin 2019 - 16:40  message privé !
avatar

Je ne suis pas sûr si c'est bien cette interprétation-là que j'ai écouté, mais "Shaker Loops" est magnifique.

merci pour le fusil... › vendredi 20 février 2015 - 14:14  message privé !

'Achement bien.