Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFishbone › Give a monkey a brain and he'll swear he's the center of the universe

Fishbone › Give a monkey a brain and he'll swear he's the center of the universe

12 titres - 64:39 min

  • 1/ Swim (4:42)
  • 2/ Servitude (5:20)
  • 3/ Black Flowers (5:46)
  • 4/ Unyielding Condition (4:45)
  • 5/ Properties of Propaganda [Fuk This Shit on Up] (5:22)
  • 6/ The Warmth of Your Breath (4:55)
  • 7/ Lemon Meringue (6:10)
  • 8/ They All Have Abandoned Their Hopes (4:58)
  • 9/ End the Reign (5:23)
  • 10/ Drunk Skitzo (5:17)
  • 11/ No Fear (6:01)
  • 12/ Nutt Megalomaniac (5:43)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

One on One Studios, Californie, USA, 1992

line up

John Bigham (guitare), Vicky Calhoun (chœurs), Aklia Chin (chœurs), N'Dea Davenport (chœurs), Chris Dowd (claviers), Fish (batterie, percussions), John Norwood Fisher (basse), Walter Kibby II (chant, cuivres), Branford Marsalis (saxophone), Angelo Moore (chant, saxophone), Kristen Vigard (chœurs), Bill Nelson (choeurs)

remarques

chronique

Styles
metal alternatif
fusion
Styles personnels
ska punk > funk metal

Produit par Terry Date (Soundgarden, Mother Love Bone, Prong, Pantera), tout semblait avoir été réuni pour faire du quatrième album studio de Fishbone un succès sans précédent. La bombe qui allait enfin dynamiter les idées rétrogrades de tout ceux qui se méfiaient sans raison valable de la pourtant très expérimentée formation américaine ! Et puis, "Give a Monkey a Brain and He'll Swear He's the Center of the Universe" - c'est son titre - colle à merveille à son époque ; "Angel Dust", "Sailing the Seas of Cheese", "Blood Sugar Sex Magik" ont déminé le terrain. Et Living Colour venait de publier "Stain" deux mois plus tôt. Autant dire que c'était dans la poche... Le public métal allait en avoir pour son argent, Fishbone isolant pour ainsi dire sa réelle identité dans une portion congrue en milieu de disque (les excellents "Unyielding Conditioning", "Properties of Propaganda", "Lemon Meringue" et "They All Have Abandoned Their Hopes", tributaires donc d'une esthétique fidèle à leur inclinaison ska des origines), laissant libre cours à une écriture qui n'a jamais sonné aussi rock ("Swim", "Servitude", "End the Reign", "The Warmth of Your Breath", tous biberonnés au gros riff poids lourd). Le dernier cité partage avec "Drunk Skitzo" la palme des titres les plus psychotiques jamais réalisés par Fishbone. Et finalement, il n'y a plus que "No Fear" et "Nutt Megalomaniac" pour assurer un semblant de normalité. Alors ? Tant de mal pour rien... Les ventes ont été ridicules, Fishbone n'ayant jamais cessé d'être boudé par une bonne partie du public ! Il n'a jamais été bon de forcer les choses, et malgré sa (très) haute tenue, "Give a Monkey a Brain..." n'a fait que confirmer ce vieil adage. Cet échec cuisant se collant à des problèmes internes récurrents, leur guitariste Kendall Jones et Chris Dowd, leur claviériste, jetèrent l'éponge, précipitant Fishbone dans le désarroi le plus total. Et comme un malheur ne vient jamais seul, leur maison de disque s'empressa peu après de les virer.

note       Publiée le samedi 16 avril 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • GrahamBondSwing
  • WZX
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Give a monkey a brain and he'll swear he's the center of the universe" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Give a monkey a brain and he'll swear he's the center of the universe".

notes

Note moyenne        12 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Give a monkey a brain and he'll swear he's the center of the universe".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Give a monkey a brain and he'll swear he's the center of the universe".

boumbastik Envoyez un message privé àboumbastik

Très bon album. Lumineux (rah ces choeurs, ces harmonies, ces arrangements), mélancolique, étrange, inquiétant par certains côté, la longueur des morceaux maintenant une sorte de tension et de pression assez étouffantes. La prod 90's claquante-compressée, par contre, j'y arrive pu trop.

Note donnée au disque :       
Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Leur meilleur.

Note donnée au disque :       
fallon Envoyez un message privé àfallon

Black Flowers, un morceau d'une beauté rare, le solo magnifique de saxo d' Unyielding Condition est une vraie claque, impossible d'oublier aussi they all have abandoned their hopes, un ska ensorcelant avec son refrain qui tue et son harmonica pêchu. y a de vraies perles ici même si ce disque est un poil trop long.

Note donnée au disque :       
Ramon Envoyez un message privé àRamon

Ha !!! Fishbone et le Metal,Fishbone et le punk, le ska, le jazz aussi, sa fameuse fusion et Rage qui commence à cartonner….et toujours cette énigme, pourquoi (presque) tout le monde s'en fout ? I'like to swim….bah non ça rame question succès mais artistiquement difficile de reprocher quoi que se soit.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th Envoyez un message privé àNevrOp4th

Très cool comme disque , interprété par des musiciens doués. Vraiment une perle celui ci.

Note donnée au disque :