Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSepultura › Beneath the remains

Sepultura › Beneath the remains

9 titres - 42:09 min

  • 1/ Beneath the remains
  • 2/ Inner self
  • 3/ Stronger than hate
  • 4/ Mass hypnosis
  • 5/ Sarcastic existence
  • 6/ Slaves of pain
  • 7/ Lobotomy
  • 8/ Hungry
  • 9/ Primitive future

enregistrement

Nas Nuvens Studio, Rio De Janeiro, Brésil - du 15 au 28 Décembre 1988

line up

Igor Cavalera (batterie), Max Cavalera (chant, guitare), Andreas Kisser (guitare), Paulo Jr. (basse)

chronique

Après leur premier véritable album « Schizophrenia » grâce auquel Sepultura a su creuser son trou, revoilà nos jeunes Brésiliens avec un album massif et dont les compositions sont toutes de grande qualité. « Beneath the remains » contient quelques unes des perles que le groupe a su nous délivrer au cours de sa carrière, comme « Inner self », « Mass hypnosis », « Slaves of pain », ou bien « Beneath the remains ». De cet album vient également la grande querelle entre Sepultura et Slayer. En effet, Sepultura s’est mu en un clone quasi parfait des maîtres du thrash, divisant le public entre pro Slayer et pro Sepultura. Musicalement parlant, il est dur de trouver des failles à cet album, car tant au niveau de la composition qu’au niveau de l’interprétation, on frôle la perfection. Les compositions sont loin d’être ce qu’il se fait de plus rapide, mais les riffs, notamment lors des refrains, sont très accrocheurs, et lors des couplets, se font plus destructeurs et s’accompagnent de soli de guitares de très bonne facture. Niveau interprétation, Igor Cavalera commence à se révéler comme étant un solide batteur, et Andreas Kisser un guitariste soliste de qualité. Paulo Jr nous gratifie quant à lui d’un prestation juste correcte, mais rehaussée par un solo de basse plutôt sympathique à la fin de « Stronger than Hate », titre sur lequel on retrouve également John Tardy d’Obituary, Kelly Shaefer d’Atheist ainsi que Scott Latour et Francis Howard d’Incubus. Pour moi, il s’agit du chef d’œuvre du groupe, les prédestinant à un avenir radieux.

note       Publiée le mardi 6 novembre 2001

partagez 'Beneath the remains' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beneath the remains"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beneath the remains".

ajoutez une note sur : "Beneath the remains"

Note moyenne :        74 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beneath the remains".

ajoutez un commentaire sur : "Beneath the remains"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beneath the remains".

Rastignac › dimanche 21 janvier 2018 - 18:57  message privé !
avatar

L'affaire Charles Dexter Ward, de Lovecraft, en j'ai lu si je me souviens bien, illustration de Michael Whelan. Si autorisation a été demandée et droits payées, pourquoi pas ? C'est une belle toile. ps : quand tu vois sa fiche sur discogs, y a beaucoup de ses travaux sur des pochettes d'albums, qui ont dû être utilisées aussi sur les bouquins de SF, du temps des collections avec des nanas en paréos de cuir, des dragons et des vaisseaux spatiaux pleins de couleur.

zugal21 › dimanche 21 janvier 2018 - 18:05  message privé !

Je sais qu'on en a ici parlé infra ; mais j'aimerais comprendre les histoires de droits, toussa, qui font que l'illustration soit sur la couverture d'un livre de Lovecraft édité en France environ cinq ans avant la sortie de ce disque ; qu'elle soit sur cette pochette, donc . Ai vu la même chose avec une pochette des métalleux de Q5 , avec une illustration vue aussi sur la couverture d'un bouquin de SF en France

Note donnée au disque :       
Fabb74 › dimanche 10 décembre 2017 - 19:30  message privé !

Ce son ! Cette agressivité ! Sepultura version chien-fou, leur tout meilleur album !!!!!

Note donnée au disque :       
vieille fessée › samedi 26 décembre 2015 - 22:58  message privé !

Ha comme même ! Celui là il est trop bien, çay le meilleurs, je les récouté hier, c'estai comme retombay en enfence !!

Note donnée au disque :       
Dead26 › vendredi 3 avril 2015 - 21:55  message privé !

Beneath The Remains pour moi reste le meilleur album, le plus fluide de Sepultura (bonne époque of course), celui qui passe comme une lettre à la poste sans aucun chichi, ni base, ni lourdeur, ni samba, rien que du pur thrash pur jus avec un son plus que parfait. Quand je pense que ce groupe a été pendant un temps symbole de brutalité au même titre que Slayer et autre ça laisse rêveur bordel de merde. Toujours un putain de plaisir de s'écouter cet album intemporel qui reste un standard dans le genre. Culte et incontournable !

Note donnée au disque :