Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBig'n › Discipline through sound

Big'n › Discipline through sound

cd • 10 titres

  • 1(intro)0:26
  • 2Tropy3:45
  • 3Final Song3:33
  • 4Moonshine2:18
  • 5Bird of Prey2:28
  • 6Dying Breed5:37
  • 7El Diablo III2:52
  • 8Dry3:05
  • 9Lucky 573:44
  • 10White Russian18:28

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

CRC Studio, Chicago, USA, 27-29 décembre 1995

line up

William Akins (chant), Brian A.Wnukowski (batterie), Todd Johnson (guitare), Mike Chartrand (basse)

remarques

chronique

On a beau être exigeant, il est bon parfois aussi de se rendre compte à quel point il est agréable de s'abandonner à des plaisirs simples. Prenez ce second album de Big'N ; signé sur Skin Graft, et produit par Steve Albini... Que pourrais-je demander de plus pour satisfaire mes attentes auditives ? Tout indique donc qu'il s'agit là d'un album sec, abrasif, torturé, noir. Seules les premières secondes d'une intro volontairement succinte nous font penser le contraire (June of 44, Slint). Elles reviendront pour sceller le tir groupé des premiers titres expéditifs, à la fin de "Lucky57", avant le long, expérimental et noisy "White Russian", exercice malgré tout quelque peu futile. Mais dès "Tropy" donc, c'est bel et bien dans la veine de ces disques de la dernière chance qui pullulent sur le label alternatif américain que l'on se trouve. Derrière l'anagramme d'Inibla Nevets qui fait peu de mystère sur son cas, Steve Albini a bien du mal à passer incognito. Et la production, plus encore. A dire vrai, plus d'une fois, on se surpend à penser qu'on est en train d'écouter un album de Shellac jusqu'ici resté inédit. La syncope des rythmiques assurées par le bassiste et le batteur, leur côté répétitif, ne saurait mentir. Sauf qu'Albini aurait laissé le champ libre à Nick Sakes (Dazzling Killmen, Colossamite) pour éructer sa rage dans un micro noyé sous des litres de postillons. Sauf que William Akins, l'actuel chanteur de Big'N, ne crache pas mais vômi littéralement. Oh, tiens un poumon... Bien des fois, c'est limite incompréhensible. Mais bon, quand un mec gueule "Woooooaaaaaaaaarrrrgghhhhhhhzzzsssslllllll !", on se doute assez vite que ce n'est pas d'abeilles venant butiner de jolies fleurs qu'il est venu nous parler. Derrière ce hurleur impénitent, il y a donc un trio basse/batterie/guitare déterminé qui nous balance des riffs simples mais appuyés avec une conviction sans faille, faire du bruit, laisser une trace. "Discipline Through Sound"... Le titre est éloquent.

note       Publiée le jeudi 14 avril 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Discipline through sound" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Discipline through sound".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Discipline through sound".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Discipline through sound".