Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAarni › Bathos

Aarni › Bathos

cd • 9 titres

  • 1Ονειροσκόπος
  • 2Squaring The Circle
  • 3Quinotaurus (Twelve Stars In Sight)
  • 4Kivijumala
  • 5V.I.T.R.I.O.L.
  • 6The Thunder, Perfect Mindfuck
  • 7Mental Fugue
  • 8Niut Net Meru
  • 9Kesäyö

enregistrement

Doominvalley studios (?).

line up

Master Warjomaa (Markus Marjomaa) (intuition & xothian kantele). Musiciens additionnels : Comte de Saint-Germain (sensation & keys to secrets), Doomintroll (feeling & sense of fashion), Mrs Palm (thinking & fuck-ups).

remarques

chronique

Styles
folk
metal
doom metal
Styles personnels
avantgarde

Je ne contredirai personne sur le fait que l'originalité soit un élément inhérent à la musique d'Aarni, qu'en elle-même elle saura trouver ses défenseurs, que les arguments de ces derniers s'avèreront pertinents, que depuis ses premières démos jusqu'au récent split avec Umbra Nihil (Umbra Nihil étant d'ailleurs un solo-project du même Markus Marjomaa), Aarni a toujours travaillé à ne ressembler à personne, et à composer des titres parmi les plus barrés possibles, dans une ambiance bucolo-doom-folk-grand guignol qui bave (mattez moi cette pochette !), et que jusqu'à présent, les résultats n'ont été que plus que louables. Le fait est que je ne pouvais déjà à l'époque, me contenir dans la résolution d'émettre quelques craintes quant au futur de la musique du finlandais : premièrement, la production grotesque direct-to-pc (que d'aucuns qualifieront de Firedoom, d'ailleurs...), et deuxièmement, les compos, si certes originales, qui finissent très rapidement par tourner en rond, voire tirer en longueur. Le malheur, c'est que ces quelques défauts n'apparaissaient pas tant en tant que marge d'évolution, mais plutôt en tant que barrière à cette même évolution, justement. Et qu'à l'écoute de ce Bathos, je ne vois que ces craintes se confirmer. La production par exemple, n'a pas évolué d'un poil, et si ce son peut être relativement acceptable sur les premiers enregistrements du groupe, il devient ici proprement artificiel (un peu comme si vous vous imaginiez les Monthy Python meets Lovecraft, mais à la place du THX, vous avez une version émulateur freezeSMS). Les compos tirent toujours en longueur, et de deux choses : d'abord, cette sensation d'interminabilité n'est pas dissipée par la présence d'une deuxième entité comme sur le split précédent ; ensuite, aussi étrange que cela puisse paraître, Aarni a ici incompréhensiblement perdu de son identité, oui. Des lignes de basses qui semblent directement sorties d'un Unholy première période, du chant clair Akerfeldtien bancal, la disparition de la grosse voix grasse baveuse, des passages folk qui prennent le pas sur les grosses guitares, etc. Et au grand final, si Aarni pouvait jusqu'à présent aspirer à la qualité de petit groupe qu'il est mignon gentil original et attachant, il fait surtout avec ce premier effort longue durée office de larve qui se prend les pattes dans son propre cocon, et se revèle malheureusement incapable de déployer quelques ailes magnifiques afin de joindre sa horde de bestioles colorées dans la félicité magique et décalée qu'il semblait essaier de vouloir atteindre. Même joueur !.

note       Publiée le dimanche 10 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bathos".

notes

Note moyenne        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bathos".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bathos".

prypiat › vendredi 23 octobre 2009 - 12:47  message privé !

C'est sûr qu'il lui manque un côté transcendant, mais il s'écoute très bien je trouve, et y'a de très bons passages, et je trouve que la pochette est géniale, exactement ce qu'il fallait pour cette musique...

Bon c'est vrai que sinon, la prod pique un peu... mais c'est potable !

Note donnée au disque :       
Nokturnus › mardi 8 avril 2008 - 00:09  message privé !
avatar
Tiens, faudra que je le choppe le nouveau, je savais même pas. En tout cas, pour celui là, le sondage à la fin du livret m'a bien fait marrer.
Note donnée au disque :       
juj › lundi 7 avril 2008 - 23:44  message privé !
bon, il y a déjà 2 toms qui détestent, il n'en manque qu'un à l'appel pour que je sois persuadé que ce disque est rigoureusement génial
juj › lundi 7 avril 2008 - 23:39  message privé !
aah, il me semblait biezn que j'avais déjà vu le nom quelque part ... et forcément, quand je trouve où, je trouve LE fan d'Unholy, l'homme dont le mauvais goût est encore plus sûr que le mien ; je découvre leur petit dernier, là : oh les vieux tarés ... bon allez, lisage de chro, il est à 10reu sur mamazon çuici
xaemar › dimanche 23 mars 2008 - 21:19  message privé !
Je trouve cela vraiment étrange que cet album soit aussi critiqué sur ce site! Qui plus est, c'est un site sur le sombre et l'expérimental; qu'est-ce qui peut être plus sombre et expérimental que, justement, du doom métal expérimental ?!? (Bon, je vous l'accorde, ce n'est pas très sombre, mais bon...) C'est super original (pour faire changement des groupes génériques...) avec de très belles ambiances, beaucoup de diversité, de couleurs... Ça nous plonge dans des rêves ésotériques et surréalistes... Bref, c'est l'un de mes plus grands coups de cœur!
Note donnée au disque :