Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDemilich › Nespithe

Demilich › Nespithe

15 titres - 57:47 min

  • 1. When The Sun Drank The Weight Of Water
  • 2. The Sixteenth Six Tooth Son Of Fourteen Four Regional Dimensions (Still Unlamed)
  • 3. Inherited Rowel Levitation
  • Reduced With Any Effort
  • 4. The Echo (Replacement)
  • 5. The Putrefying Road In The Nineteenth Extremity (...Somewhere Inside The Bowels Of Endlessness)
  • 6. (Within) The Chamber Of Whispering Eyes
  • 7. And You'll Remain...(In Pieces Of Nothingness)
  • 8. Erecshyrinol
  • 9. The Planet That Once Used To Absorb Flesh In Order To Achieve Divinity And Immortality (Suffocated To The Flesh That It Desired)
  • 10. The Cry
  • 11. Raped Embalment Beauty Sleep
  • 12. Introduction
  • Embalmed Beauty Sleep
  • 13. Two Independent Organisms
  • One Suppurating Deformity
  • 14. And The Slimy Flying Creatures Reproduce In Your Brains
  • 15. The Uncontrollable Regret Of The Rotting Flesh

enregistrement

Savolinna, Finland, par Tuomo Valtonen, 26 à 31 Décembre 1992.

line up

Antti Boman (vocaux / guitare), Aki Hytonen (guitare), Ville Koistinen (basse), Mikko Virnes (batterie)

remarques

Le groupe prend bien soin de préciser qu'aucun n'effet n'a été utilisé pour la voix... Les quatres derniers titres bonus présents sur cette édition sont issus de la démo '91 du groupe, et ont un son de raclage de chiottes que je ne puis pour autant m'empêcher de trouver formidable.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal barré

Vous n'êtes pas sans savoir que Demilich fait partie des formations imposées comme super cultes par toute une frange de l'underground. En l'occurence, il est clair que la formation peut jouir de l'immense privilège d'accéder au rang aspiré de "chiant mais indispensable car inimitable". Les finlandais jouent du death metal super technique qui couine dans tous les coins, mais qui réussit l'exploit de garder une essence mélodique prononcée rare (majoritairement via solos et branlages de manches omniprésents), ce qui le rend relativement accessible. Antti Boman à une voix HYPER gutturale, à faire passer Niko Sirkiä pour un jeune puceau, et si ce disque s'avère sans conteste aussi génial le temps de quatre cinq compos (par ailleurs où que vous commenciez sur la tracklist) que chiant dès ce quota dépassé, il n'en reste pas moins en ce qui me concerne en référence absolue en terme de son (chapeau bas au passage, pour la longueur des titres des compos. Bave !).

note       Publiée le dimanche 10 avril 2005

partagez 'Nespithe' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Nespithe"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Nespithe".

ajoutez une note sur : "Nespithe"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nespithe".

ajoutez un commentaire sur : "Nespithe"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nespithe".

taliesin › jeudi 26 octobre 2017 - 21:21  message privé !

Vus en concert l'an dernier... Ils en imposent !

Note donnée au disque :       
The Gloth › mardi 26 octobre 2010 - 14:30  message privé !

Je ne m'en lasse pas, vraiment excellent à tous points de vue. ça me rappelle fort Carcass, sur "Necroticism".

Note donnée au disque :       
yog sothoth › dimanche 21 février 2010 - 16:00  message privé !
avatar

A chopper dans le même genre, le récemment réédité 1er album de Convulse "World without end"... baveux.

zappymax › dimanche 21 février 2010 - 14:34  message privé !

EXCELLENT album, ah oui alors. Et le roté du garçon est aussi plaisant qu'efficace. Toujours à ce jour en téléchargement gratos sur leur site.

taliesin › vendredi 8 janvier 2010 - 21:54  message privé !

Excellent groupe kvltissime en effet - je crois qu'on n'a pas fait mieux niveau voix : plus guttural, c'est que tu es mort ;-)

Note donnée au disque :