Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDoctor Nerve › Armed observations / Out to bomb fresh kings

Doctor Nerve › Armed observations / Out to bomb fresh kings

27 titres - 74:37 min

  • 1/ Out to Bomb Fresh Kings (1:24) - 2/ Mister Stiff Fries a Dozen (2:54) - 3/ Sister Cancer Brother Dollar (2:33) - 4/ I Am Not Dumb Now (3:32) - 5/ Kein Jazz Platte (0:10) - 6/ Don't Be a Hog (1:37) - 7/ Not Everyone's as Rich as Your Parents (4:58) - 8/ Electric Guitar Solo (0:18) - 9/ Three Curiously Insubstantial Duets I (1:11) - 10/ Three Curiously Insubstantial Duets II (1:13) - 11/ Three Curiously Insubstantial Duets III (0:48) - 12/ Portland Applauds the Radio (0:11) - 13/ Atypical Tiple (1:47) - 14/ Wir Sind Dickhauter (1:53) - 15/ Don't Worry Do (4:48) - 16/ That Is When They Start to Have Their Own Way That Is When They Star (7:16) - 17/ Mink Shadows (4:56) - 18/ Unna (2:30) - 19/ It's a Tincture (0:30) - 20/ Spy Boy (3:20) - 21/ Spy Pie (4:15) - 22/ Souls of the Rich (3:11) - 23/ Nothing You Can Do Hurt Me (5:52) - 24/ A Hammer in His Hand (5:47) - 25/ A God That Can Dance (1:34) - 26/ Personnel Dept. (0:18) - 27/ Doctor Nerve (5:34)

enregistrement

Michro Sound, Punos Music, CMS, Farmer's Living Room, PEMC Event 4, Kelin's Studio, USA, 1983-1987

line up

Samm Bennett (percussions), Dave Douglas (trompette, piano), Doug Brown (basse), Anne Brudevold (violon), Lucian Burg (saxophone), Brian Carter (batterie), Don Davis (saxophone ténor), Nick Didkovsky (guitare), Yves Duboin (saxophone soprano), Brian Farmer (batterie), Mike Leslie (basse), Bill Lippencott (saxophone), Joachim Litty (saxophone), Michael Lytle (clarinette basse), Steve MacLean (basse), James Mussen (batterie), Kyle Sims (basse), Marc Wagnon (vibraphone, percussions, piano), Chuck Verstraeten (trombone)

remarques

chronique

Styles
jazz
progressif
rock
Styles personnels
no wave > free funk

Quand Cuneiform n'était encore qu'un jeune label, il avait le courage d'assumer la défense de groupes qu'on aurait très certainement signés nulle part ailleurs, tellement étaient hors cadres leurs propos. Parmi les groupes qui ont, en définitive, assis le style d'une des maisons de disques les plus avant gardistes de la scène alternative, il y a le combo du guitariste Nick Didkovsky, Doctor Nerve. Silencieux depuis la parution de l'ambitieux "Ereia" en 2000 en compagnie du Sirius String Quartet, l'absence de ce le langage énergique et contemporain développé par cet ensemble new-yorkais explosif se fait cruellement sentir au gré de publications, certes audacieuses, mais souvent formelles d'un Cuneiform qui gave ses auditeurs dociles inaptes à se poser les bonnes questions. Dans les veines du label de Steve Feigenbaum manque aujourd'hui cette insolence juvénile, ces coups de sang incontrôlables dont Doctor Nerve fût un temps, l'unique représentant. Comme il fût de coutume autrefois, fort d'une opération réussie, Cuneiform republia en 1992 cette réédition spéciale réunissant les deux premiers disques de la large formation. "Out to Bomb Fresh Kings", paru à l'origine en 1984, est encore l'enfant de Massacre et de Material réunis. A savoir une musique purement instrumentale vibrant au gré des slaps d'une basse profonde et tournoyant autour d'effets multiples où guitare répétitives et vicieuses, parties de saxophone délurés, vibraphone et violon s'invitent pour des festivités empruntes de l'urgence post punk de la scène New Yorkaise, Curlew et John Zorn compris. "Armed Observation", enregistré trois ans plus tard, est placé en tête d'album. Ce fût le premier disque de Doctor Nerve à paraître sur Cuneiform aussi. On a l'agréable surprise d'y retrouver, entre autres, Dave Douglas ! Formellement, "Armed Observations" est peut-être le vrai premier manifeste de Doctor Nerve, le premier où Didkovsky assoit définitivement les éléments qui vont caractériser sa musique pour la décennie à venir ; l'aspect ouvertement funk jazz qui drivait des titres comme "Mink Shadows" ou "Doctor Nerve" sur leur précédent effort sont tout simplement balayés. Le guitariste consolide sa position, avec un jeu torturé tout en dissonances où les autres membres du groupe viennent en soutien permanent. L'interprétation de structures complexes devient en quelque sorte une fin en soi, Didkovsky explorant les possibilités des contre-temps et des intervalles au sein d'une formation à la parure rock mais aux prétentions incontestatblement contemporaines. Si les titres se déclinent désormais dans un timing plus modeste, c'est inversement proportionnel à la densité de leurs contenus. Bref, une excellente entrée en matière quoi que, comme introduction, cela reste un peu long, il est vrai. D'autant que la suite des aventures de Doctor Nerve adoptera une facette encore beaucoup plus radicale. Un complément idéal donc pour ceux qui ont déjà été en consultation chez le bon docteur.

note       Publiée le samedi 9 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Armed observations / Out to bomb fresh kings".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Armed observations / Out to bomb fresh kings".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Armed observations / Out to bomb fresh kings".