Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeine Lakaien › Winter fish testosterone

Deine Lakaien › Winter fish testosterone

cd • 11 titres

  • 1My winter
  • 2Fighting the green
  • 3Cupid's disease
  • 4Away
  • 5The cabin door
  • 6Fish
  • 7Carriage song
  • 8Testosterone
  • 9Manastir Baroue
  • 10As it is
  • 11My spring

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Alexander Veljanov (chant), Ernst Horn (claviers, production)

remarques

chronique

Styles
electro
gothique
dark wave
pop
Styles personnels
dark wave / pop expérimentale

Serait-ce leur tournée acoustique à la suite de 'Dark star' ? Ou alors la création du side-project éléctro-médiéval Qntal ? Quelque chose a changé dans la manière de composer du duo Deine Lakaien, quelque chose d'à peine perceptible mais qui n'échappera pas aux spécialistes du groupe. Inconsciemment, nos Allemands sont en train de mêler des rythmiques anciennes à des structures et des sonorités purement éléctroniques; même le chant de Veljanov semble s'inscrire dans une lignée similaire en prenant des teintes plus graves, plus lyriques...Et pourtant, Deine Lakaien brouillent les pistes puisque 'Winter fish testosterone' est nettement moins facile d'accès que les opus précédents. Il propose des compositions plus calmes, plus classiques comme 'My winter', le beau 'As it is' ou 'Away' écrites sur des lignes simples pour piano et qui suivent une progression unie rompant quelque peu avec l'habitude de truffer les morceaux calmes de pointes agressives ou de casser les tempi. Les sonorités utilisées sont moins mystérieuses sans pourtant bafouer le principe d'originalité de Deine Lakaien. A côté de celà, on trouve des chansons rythmées teintées d'expérimentation qui sonnent finalement peu calibrées dancefloor (la plus barrée restant 'Testosterone' et son beat ultra rapide mêlé de nappes bizarres, ses vocaux agressifs). Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si aucun des titres, à l'exception de 'Fighting the green', n'est devenu un classique des soirées goths. L'aspect pop des mélodies s'il n'a pas complètement disparu reste peu évident, même sur les pièces en apparence faciles d'accès ('Cupid's disease', 'The cabin door'). Encore une fois, le duo fait les choses à sa manière et cette démarche l'honore pleinement...peut-être l'album le plus hérmétique et le plus trompeur de Deine Lakaien.

note       Publiée le samedi 2 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Winter fish testosterone".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Winter fish testosterone".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Winter fish testosterone".