Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWigwam › Being

Wigwam › Being

10 titres - 38:16 min

  • 1/ Proletarian (2:10)
  • 2/ Inspired Machine (1:28)
  • 3/ Petty Bourgeois (2:58)
  • 4/ Pride of the Biosphere (3:17)
  • 5/ Pedagogue (9:11)
  • 6/ Crisader (4:49)
  • 7/ Planetist (3:08)
  • 8/ Maestro Mercy (2:34)
  • 9/ Prophet (6:10)
  • 10/ Marvelry Skimmer (2:31)

enregistrement

Finnvox et Finnlevy Studios, Helsinki, Filande, février - novembre 1973

line up

Pekka Pohjola (basse, violon, piano, mini-moog), Jukka Gustavson (chant, piano, orgue, mini-moog, VCS3, synthétiseur), Ronnie Österberg (batterie, percussions, choeurs), Jim Pembroke (chant, piano)

remarques

chronique

La Finlande. Un pays mystérieux, si proche et pourtant si loin de nous. Culturellement parlant déjà. Musicalement, c'est une autre histoire. On les connaît peu à vrai dire, mais depuis quand s'intéresse-t-on aux musiques étrangères alors que nous nous satisfaisons du colonialisme rampant de nos alliés anglo-saxons ? La seule manière de percer est de se fondre dans le moule, et le seul groupe a avoir presque réussi à se faire un nom à l'étranger, c'est Wigwam. Ça ne vous dit rien ? Bein, oui, je viens de vous dire qu'ils étaient presque parvenus à se faire connaître, donc rien d'étonnant... "Being" est déjà leur sixième album et puisqu'à priori ça n'intéresse pas grand monde de parcourir l'oeuvre complète d'un artiste, je me suis décidé cette fois à m'attaquer tout de suite à l'essentiel. "Being", vous l'aurez compris. Ne vous attendez pas à un ovni discographique pour autant. Quoi que. Rien de vraiment violent (d'autant que l'absence de leur guitariste se fait sentir), mais quelque chose de terriblement sophistiqué dans sa manière biaisée de concevoir les mélodies et les atmosphères. Véhicule du claviériste Jukka Gustavson, ses parties vocales, partagées avec Jim Pembroke, apportent un aspect troublant à leurs compositions, héritées du jazz et son jeu modal déstabilisant. Bien que constitué de dix titres pour la plupart de durée raisonnables, il faut voir en "Being" un concept album où tous les titres s'enchaînent à l'image du mythique "Supper's Ready" de Genesis, avec ses moments d'accalmie, de recueillement (l'orgue sur "Pride of the Biosphere" et sa locution très inspirée par Peter Gabriel) et d'errances instrumentales largement inspirées d'une forme assez timide de jazz rock où clavier électrique et basse dominent le propos, dans une formule qui sera à peu de chose près reprises par le duo infernal Mats/Morgan bien des décennies plus tard. La suite "Prophet" et "Marvelry Skimmer" qui referme l'album donne une très bonne idée de tout ce qu'il y a lieu d'attendre de cette obscure formation finlandaise. A la fois pop, jazz et progressif.

note       Publiée le vendredi 1 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Being".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Being".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Being".