Vous êtes ici › Les groupes / artistesTT2 › It'll all work out in boomland

T2 › It'll all work out in boomland

  • 2000 • Decca UICY-9035 • 1 CD

4 titres - 44:02 min

  • 1/ In Circles (8:31)
  • 2/ J.L.T. (5:49)
  • 3/ No More White Horses (8:32)
  • 4/ Morning (21:10)

enregistrement

Morgan Studios, Londres, Angleterre, 1970

line up

Keith Cross (guitare, claviers, choeurs), Peter Dunton (batterie, chant), Bernard Jinks (basse, choeurs)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

La plupart des groupes tournés vers le progressif ont bâti leur sonorité sur deux piliers mélodiques, le clavier et la guitare, les deux devenant au fil du temps le plus souvent un prétexte à des démonstrations techniques, à un savoir-faire indubitable ou une réelle volonté d'explorer le champ des possibles au gré des avancés technologiques de chaque instrument. Nous avons pu voir que dans la plupart des cas, à l'aube de ce courant qui ne s'était pas encore pleinement défini, pareil choix était peu commun. En réalité, on trouvait souvent des groupes utilisant presque exclusivement le clavier ou la guitare. L'un ou l'autre. Mais rarement les deux. T2 opte pour la guitare, chose qui n'est pas faite pour vous déplaire, pas vrai ? Ce trio anglais a lui aussi publié un seul et unique album, "It'll All Work Out In Boomland", un disque d'une grande rareté qui a enfin fait l'objet d'une réédition cd par l'intermédiaire de nos amis japonais ! L'occasion pour moi de découvrir avec vous cet objet de tant de convoitise. Ce qui tranche d'emblée, c'est effectivement le côté rock, voire hard rock, plutôt engagé des compositions et des interventions guitaristiques aussi brillantes qu'intenses juxtaposées à un chant à l'air détaché, mélancolique, loin des gueulantes qu'on attendrait plus volontiers ici de sieurs Osbourne ou Plant. C'est là sans doute un des aspects fondamentaux qui donnent à cet album toute son aura, son cachet unique. A part quelques couches de mellotron bien dosées sur "JLT", le titre le plus apaisé du lot, peu de clavier à signaler donc. Comme le fit "In Circles" en ouverture, c'est ensuite à "No More White Horses" de remettre une bonne couche d'irrésistible fébrilité. Un titre repris d'ailleurs sur la version américaine du premier album de Landberk ("Lonely Land"). Et si je cite ce défunt groupe scandinave, c'est parce que, tout bien réfléchi, cette reprise était loin d'être innocente tant l'atmosphère dégagée par les deux groupes me semble familiaire. Je reste par contre plus réservé en ce qui concerne "Morning", l'ambitieuse plage sensée terminer l'album en apothéose. Bien sûr, il y a d'excellents moments mais, comme pour toutes pièces d'une longueur identique, il est sans aucun doute nécessaire à ce que notre temps d'exposition à ces différents thèmes se fassent en proportion afin de pouvoir vraiment en mesurer toute la portée. "It'll All Work Out In Boomland" reste néanmoins un album tout à fait honnorable, susceptible de vous séduire à chaque écoute attentive renouvellée, avec toujours plus de force et de conviction.

note       Publiée le vendredi 1 avril 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "It'll all work out in boomland".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "It'll all work out in boomland".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "It'll all work out in boomland".

Giboulou › jeudi 20 janvier 2022 - 14:20 Envoyez un message privé àGiboulou

Effectivement cet album est vraiment sublime. J'adore particulièrement le son, les arrangements (mellotron, cuivres, pianos qui arrivent toujours au bon moment) et le jeu de guitare, assez original pour l'époque (qui me fait penser à certains moments à Death- le groupe de blacks de Detroit - quand ça part en vrille). Et contrairement à la chronique, je trouve que "morning" est bien construit même si plusieurs écoutes sont nécessaires pour l'apprécier. À noter également que "no more white horses" est une composition originale du groupe Please lequel comptait dans ses rangs le batteur et le bassiste de... T2.

Message édité le 20-01-2022 à 14:21 par Giboulou

Aladdin_Sane › jeudi 20 janvier 2022 - 11:52 Envoyez un message privé àAladdin_Sane

J'en remets une couche. Cet album est vraiment très bon. Je viens d'acquérir une version avec des titres en plus (un second album jamais publié jusque là et des titres de la période 71/72). Je comprends que Landberk ait repris "No more white horses", ce titre est fabuleux !

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › dimanche 16 janvier 2022 - 21:25 Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Un bien bel album que je viens découvrir

Note donnée au disque :       
Solvant › dimanche 7 juillet 2013 - 22:28 Envoyez un message privé àSolvant

Joli ! et bien vrai .

nicliot › dimanche 7 juillet 2013 - 22:15 Envoyez un message privé ànicliot

Y a pas à scier, les 70's sont une période ébéniste.

Note donnée au disque :