Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Bollock Brothers › The four horsemen of the Apocalypse

The Bollock Brothers › The four horsemen of the Apocalypse

cd • 9 titres

  • 1Legend of the snake
  • 2Mistress of the macabre
  • 3Woke up this morning found myself dead
  • 4Faith healer
  • 5King Rat
  • 6The four horsemen of the Apocalypse
  • 7Loud loud loud
  • 8The seventh seal
  • 9Return to the garden of Eden

enregistrement

Alaska Studios, Londres, Angleterre

line up

Jock Mc Donald (chant), pas d'autres infos de line up

remarques

le titre 'Return to the garden of Eden' est un bonus par rapport au pressage d'origine

chronique

Styles
gothique
pop
rock
Styles personnels
new wave rock /pop punk

The Bollock Brothers est un groupe véritablement à part, le genre de formation mythique dont tout le monde a entendu parler sans jamais les voir, capable d'éclats de génie (très peu) et de ratage total, mêlant autodérision, humour noir et bien d'autres choses. Mené par un certain Jock McDonald, archétype de l'Ecossais fan du Celtic (ce qu'il est), le groupe s'est fait connaître dans les 80's par sa reprise de l'album 'Never mind the Bollocks' dans son intégralité en lui collant des synthés new wave et des paroles supplémentaires, puis s'est orienté vers les séries d'horreur série Z, les sujets à sensation (les Prophécies de Nostradamus), mêlant horreur de 5ème zone, mysticisme, et reprises de tout poil (Gainsbourg, Steppenwolf,...). En l'occurence, si je choisis de parler de ce 'Four horsemen of the apocalypse', c'est tout simplement qu'il s'agit de leur meilleur album. Il démarre par un 'Legend of the snake' qui ressemble comme deux gouttes d'eau à 'Blue Monday' de New Order truffé qu'il est de claviers new wave et de rythmes binaires. Pour le reste des chansons, c'est un poil plus difficile à définir...ni vraiment old school punk malgré les guitares, ni totalement rock, pas 100% new wave malgré ses claviers, plutôt tout ça à la fois, sans compter l'adjonction de samples de musiques de films ('Mistress of the macabre', 'Faith healer' ou 'Four horsmen of the apocalypse'). Ajoutez à cela un chant presque récité dont le timbre rappelle vaguement une version tranquille de Johnny Rotten pour des paroles mêlant mythes bibliques ( le serpent, Satan...), histoire et rock'n'roll (allusions à Brian Jones, aux Rolling Stones, Marilyn Monroe...), sans parler des reprises (Vangelis, Alex Harvey). Malgré tout, les tempi dynamiques, les mélodies efficaces et ce parfum d'encens à deux balles ont quelque chose de très séduisant, recette qui ne prendra jamais plus à ce point sur les autres albums selon moi. On se laisse donc volontiers guider dans cette relecture new wave punk d'un des livres les plus repris de la Bible. D'ailleurs, peut-être faites-vous partie, comme moi, des gens à avoir mouillé leurs t-shirts sur la reprise de 'Faith healer' au milieu des 80's ?

note       Publiée le mercredi 30 mars 2005

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The four horsemen of the Apocalypse".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The four horsemen of the Apocalypse".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The four horsemen of the Apocalypse".

Amarok › jeudi 2 décembre 2010 - 14:29 Envoyez un message privé àAmarok

Quelle surprise... j'ai souvenir de ce disque qui doit dormir quelque part chez moi... et je le découvre bien chroniqué et bien noté sur guts :)

Il va falloir que je le réécoute alors...

Je me souviens avoir du mal quand même avec les refrains et la voix du chanteur

ericbaisons › lundi 27 septembre 2010 - 16:23 Envoyez un message privé àericbaisons

Ca fait penser à un Judas Priest Cooperisé, à la mode 80s.

Kagoul › vendredi 28 août 2009 - 21:29 Envoyez un message privé àKagoul

Mais c'est excellent ce groupe :-) je ne connaissais pas, j'ai now les deux albums chroniqués ici, et je le regrette pas ! celui là est mon favori car le plus new wave ! une sacré découverte pour moi, je pensais avoir découverts tous ces groupes des années 80 !

Note donnée au disque :