Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCocteau Twins › Head over heels

Cocteau Twins › Head over heels

  • 1983 • 4AD CDP 7 96416 2 • 1 CD

cd • 10 titres

  • 1When mama was moth
  • 2Five ten fiftyfold
  • 3Sugar hiccup
  • 4In our angelhood
  • 5Glass candle grenades
  • 6In the cold dust rush
  • 7The tinderbox (of a heart)
  • 8Multifoiled
  • 9My love paramour
  • 10Musette and drums

enregistrement

Produit par Cocteau Twins et John Fryer aux Palladium Studios, Edinburgh, Ecosse.

line up

Elizabeth Fraser (chant), Robin Guthrie (guitare, programmation), Ally (saxophone sur 'Five ten fiftyfold')

remarques

chronique

Dès 'Mama was moth', on sent que quelque chose a changé dans la démarche Cocteau Twins, le son de boîte à rythmes est moins sec, noyé qu'il est dans les échos, la voix est moins hantée, les guitares moins glauques. Les titres suivants le confirment, on est certes encore loin des atmosphères célèstes de 'Blue bell knoll' ou même de 'Treasure' pourtant ce 'Head over heel's' prend déjà des teintes plus hypnotiques et vaporeuses. Les spirales de guitare oscillent entre noisy pop et restes de cold wave, la basse se révèle un brin moins lourde, même si l'excellent 'In our angelhood' avec ses tempi rapides et ses guitares presque deathrock renoue avec des climats gothiques et que 'Glass candle grenades' s'inscrit dans une lignée très Siouxsie and the Banshees. Des morceaux comme 'Sugar hiccup' en revanche se révèlent typiques du son heavenly et moëlleux des Jumeaux Cocteau. on note également l'adjonction discrète d'instruments supplémentaires comme un saxo ('Five ten fiftyfold'), un piano jazzy ('Multifoiled' qui me fait penser à une version plus diluée, moins sèche de Kas Product). 'Head over heels' s'inscrit comme un bel album de transition dans lequel le trio explore encore quelques voies obscures tout en travaillant à s'abstraire du monde réel, vers des climats plus hypnotiques, brumeux...Très efficace dans ses mélodies, même si un tantinet hétéroclite au niveau des ambiances, 'Head over heels' se place pour moi dans le trio des meilleurs productions des Cocteau Twins.

note       Publiée le mardi 29 mars 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Head over heels".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Head over heels".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Head over heels".

vigilante › samedi 5 septembre 2020 - 17:59  message privé !

Oui Richard, une personne généreuse et passionnée assurément. Moi il m'a fait me reconcilier avec Nick Cave. Les boot des émissons sont édités en CD par Sangatte Records. Hihi je les ai découvert quand Robert en a parlé sur NRJ en 85, c'est moins glamour ;)
Moi C'est My Love Paramour, quelle classe bon sang !

Richard › samedi 5 septembre 2020 - 17:54  message privé !

J'ai une tendresse particulière pour cette galette et plus particulièrement pour le superbe "Sugar Hiccup". C'est en entendant un soir ce dernier chez Bernard Lenoir que mon amour pour les Ecossais à débuter. Je peux parler d'un quasi choc n'ayant jamais entendu auparavant des vocalises de ce type. Merci Bernard.

Note donnée au disque :       
vigilante › samedi 5 septembre 2020 - 17:31  message privé !

Cette discussion fort constructive a au moins eu le mérite de me faire ressortir cet excellent 2eme album. Les percées de lumières leur vont bien, et apportent à leur musique un romantisme bienvenu qui fera désormais partie intégrante de leur palette. 1UP.

Tacrolimus › vendredi 18 mars 2016 - 10:03  message privé !

Musette and drums, le recroquevillement absolu, le retour sur soi, un océan de nostalgie, vortex émotionnel sans pareil, l'envie de ne jamais mourir.

Note donnée au disque :       
(N°6) › mardi 27 octobre 2015 - 23:01  message privé !
avatar

Ah ouais, "Multifoiled" c'est totalement KaS Product dans du coton plein d'éther.