Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNo Tears › Borderline

No Tears › Borderline

cd • 10 titres

  • 1Void
  • 2Night effect
  • 3Prisoner
  • 416 years
  • 5Sade
  • 6Tears
  • 7Mauvaise farce
  • 8Madness
  • 9Feats
  • 10L'amour froid

enregistrement

Quasar Studio, Rouen, France, avril-novembre 2004

line up

Kristian Demoncourt (chant, basse, clavier), Paul Fiction (claviers, guitare, programmation), Vincent K. (basse, guitare), Dominique Oudiou (guitare), Fernando Million (batterie)

remarques

chronique

Aux nostalgiques de cold wave (attention, je parle de vraie cold wave, froide, mélancolique, de celles qui vous fouillent l'intérieur pour y répandre son spleen brumeux), je ne puis que conseiller ce très bon premier album des Français de No Tears. Très efficacement composé et produit, il redonne un souffle à un genre que beaucoup jugent à tort désuet. Il faut que dire que les membres ne sont pas des débutants en la matière puisqu'on trouve entre autres Kristian Demoncourt (ex Renaissance Noire) et Dominique Oudiou (ex-Neutral project). L'instrumental 'Void' ravira les fans des Cure de par ses guitares à la fois aériennes et dépressives, sa rythmique lourde un brin rituelle, parfaite mise en bouche avant le très bon 'Night effect' qui démontre rapidement que si les influences du groupe sont à aller pêcher dans les 80's (Cure, Joy Division, And also the trees...), il n'en vit pas moins à son époque, ce qui se ressent au niveau de certains aspects du clavier ainsi que de certaines boucles de rythmes ('Tears'). Vocaux graves, basse sombre, guitares tantôt grinçantes et torturées, tantôt plus froides et cristallines, le tout épaulé par les lignes tristes du clavier, No tears alterne volontiers entre spleen ('Night effect', 'Sade') et énergie ('Prisoner', Mauvaise farce', Feast'), parfois même à l'intérieur du même morceau ('16 years' et son début très 'Faithien' qui s'accélère vers la fin, 'Tears'). Si musicalement, il y a peu à redire vu l'efficacité des compositions, je déplorerais l'alternance de plusieurs langues (anglais, français, allemand) à l'intérieur d'un même texte, exercice que No Tears ne maîtrise que moyennement et qui selon moi gâche un peu la portée des écrits par ailleurs plutôt soignés. Heureusement, cet aspect est équilibré par le timbre grave et profond de Kristian qui sied à merveille aux atmosphères froides et tristes de l'ensemble. No tears, un nom à retenir et surtout à découvrir ! www.no-tears.com

note       Publiée le mercredi 23 mars 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Borderline".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Borderline".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Borderline".

Richard › jeudi 12 mai 2016 - 10:25  message privé !

Si autant je n'accroche pas vraiment à This Grey City (ou du moins à cette voix très similaire à celle de Peter Murphy), je trouve, que pour le coup, les relectures récentes qu'ils ont faites d'Asylum Party, The Cure, Daho...The Glove entre autres sont vraiment intéressantes.

Note donnée au disque :       
Hazincourt › jeudi 12 mai 2016 - 09:53  message privé !

Merci pour l'info Live je ne savais pas ! No-Tears semble à l'arrêt, mais Paul Fiction a un nouveau groupe, This Grey City ! Du très bon post punk !

Shelleyan aka Twilight › jeudi 12 mai 2016 - 00:37  message privé !
avatar

Un live vient de sortir chez Str8line, dispo sur le bandcamp du label

Richard › mercredi 11 mai 2016 - 21:21  message privé !

Orthodoxie cold wave parfaitement respectée tout au long de ce bel album. La voix m'avait un peu bloqué il y a dix ans. Je trouve qu'elle s'inscrit parfaitement maintenant dans ces ambiances de désolation. Et deux titres poignants qui nécessitent l'ecoute : " Mauvaise Farce " et " Prisoner " la reprise de Neutral Project. Plus de nouvelle de No Tears depuis quelque temps...dommage.

Note donnée au disque :       
novy_9 › jeudi 20 février 2014 - 17:40  message privé !

Pour compléter ce sont des ex : Bunkerstrasse !!! j'espére qu'un jours ils sortiront de leur tiroires les k7 de Renaissances Noires (En + de Bunkerstrasse) qui sont plus que nécessaires à tout amateur de cold wave made in France !

Note donnée au disque :