Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeftones › Adrenaline

Deftones › Adrenaline

cd • 11 titres • 47:08 min

  • 1Bored
  • 2Minus Blindflod
  • 3One Weak
  • 4Nosebleed
  • 5Lifter
  • 6Root
  • 77 Words
  • 8Birthmark
  • 9Engine No. 9
  • 10Fireal/Swords
  • 11Fist (ghost track)

enregistrement

Bad animals, Seattle WA 1995

line up

Stephen Carpenter (guitars), Chi Cheng (bass, back vocals), Abe Cunningham (drums), Chino Moreno (lead vocals)

remarques

chronique

Premier album des deftones à l'époque passé complètement inaperçu dans la presse. Il est au même titre que "Korn" de Korn le parent du mouvement aujourd'hui appelé neo-metal. Deftones fondent ici un style totalement nouveau, des riffs orientés metal, auquels s'ajoutent des vocaux chantés, mélodiques et posés, rendant le style bien plus accessible, ce qui leur valut évidemment une huée générale de la part des métalleux "underground". Le style de l'album est linéaire au possible, il est quasiment impossible de distinguer les chansons les unes des autres à la première écoute, mais les compos sont toutes d'une efficacité rarement égalée. On distinguera tout d'abord "bored", éclaireur de l'album avec son cultissime riff d'intro et son refrain mélodieux et accrocheur, puis quelques autres morceaux qui font encore à l'heure actuelle, partie des grands classiques de ces messieurs. "One weak", pour sa structure complètement calquée sur la basse, "lifter" et son riff insistant, "root" et son break aux influences orientales ou "birthmark", pour son efficacité, tout simplement. Chino se risque à utiliser quelques vocaux rappés sur certains morceaux ("7 words", "engine no.9"), pas très convaincant, mais les versions live sont bizzarement, bien plus à la hauteur. Quelques prémices de l'orientation musicale future du groupe sont déjà présents sur les géniaux "fireal" et "fist", la machine est en marche.

note       Publiée le vendredi 2 novembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Adrenaline".

notes

Note moyenne        59 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Adrenaline".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Adrenaline".

Raven › samedi 15 août 2020 - 14:20  message privé !
avatar

Faut l'écouter après tous les autres, en fait. Je l'ai un peu pris comme une apothéose à rebours, en me le passant à la fin de toute la discographie réécoutée. C'est vraiment quelque chose de pas banal ce disque. Comme le premier Korn, dont il est comme un frère séducteur et dépucelé, bien intégré au campus... mais pas moins mal dans sa peau, oh que non. Korn je le ressens bien comme le frère maudit, séquestré à la campagne à qui son alter-ego cunnilinguiste Adrenaline vient rapporter les restes de bouffe de la cafèt', raconter des histoires, parler des filles... et piquer des idées, des grimaces.

Deux premiers albums-freaks bien distincts, mais comme liés par un pacte secret.

Note donnée au disque :       
born to gulo › samedi 15 août 2020 - 08:10  message privé !

Tu fais chier, t'as tout dit. Eruption, cutanée, piaule.. et bien vu les polochons. Mais j'ai pas dit mon dernier mot, je dois toujours le réécouter.

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 15 août 2020 - 03:24  message privé !
avatar

Cet album reste une énigme pour moi, mon précédent com était injuste sur le "pas aussi singulier que la suite" : non, tout autant, mais bien à sa façon : instinctive, on a la sensation qu'ici tout sort par éruption (cutanée ?), avec un résultat difforme et fascinant. Vraiment, un des hybrides bizarres les plus réussis des années 90. Leur plus étrange peut-être, du moins le plus trouble avec l'épo et White Pony. Brouillé, bestial, onirique... J'écoute un peu ça comme du vieux Therapy? (on sent vraiment qu'ils en bouffaient)... voire comme du Crust. Une drôle de fièvre, un sacré malaise, et cette proximité collante (la pochette donne déjà une idée du degré d'intimité). Très "teen spirit" ouais. C'est un disque de piaule, j'ai toujours vu Deftones comme ça, un groupe à albums de piaule... et celui-ci est vraiment enfermé dedans. Pour le chant de Chino qui se glisse sous les draps mais aussi pour le côté "bataille de polochons" des moments débilos "rappé-scratché qui pogote" (qui ont apparemment bien marqué Slipknot, plus encore que Korn en fait...)

Note donnée au disque :       
(N°6) › jeudi 25 juin 2020 - 01:00  message privé !
avatar

Il sent bien le teen spirit, avec quelques accès de rage pubère qui donne un peu envie de renvoyer Chino dans sa chambre, mais y avait déjà un gros potentiel là-dessus, la singularité est là dès le début. "Bored", "One Weak", "Fireal", ça pose un truc. C'est marrant comme l'influence trip-hop, qui sera bien plus évidente plus tard, en fait se ressent déjà dans le chant de Chino parfois (sais pas, y a un truc plaintif qui me rappelle Beth Gibbons étonnamment).

Note donnée au disque :       
nowyouknow › vendredi 17 février 2012 - 17:15  message privé !

le premier deftones que j'ai écouté et un de mes premiers albums de metal aussi. le groupe est déjà bien affirmé et lache un album inspiré et efficace. j'ai beaucoup aimé sur le coup mais avec le temps c'est celui que j'aime/écoute le moins... bref la suite est meilleure.

Note donnée au disque :