Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMoonsorrow › Verisäkeet

Moonsorrow › Verisäkeet

5 titres - 70:39 min

  • 1/ Karhunkynsi (bearclaw) 14.00
  • 2/ Haaska (carrion) 14.42
  • 3/ Pimeä (dark) 14.08
  • 4/ Jotunheim (jotunheim) 19.28
  • 5/ Kaiku (echo) 8.19

line up

Ville Seponpoika Sorvali (vocaux et basse); Tämä Ikuinen Sorvali (guitares); Marko Tarvonen (batterie); Mitja Harvilahti (guitares); Markus Eurèn (claviers)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
pagan metal

Il y a du Kampfar là-dedans, du Nokturnal Mortum, quelque chose de Drudkh, un peu de Finntroll, mais surtout plus encore... voilà du pagan noir et triste, comme seuls les grands en font. Plus direct, plus sombre qu'auparavant, Moonsorrow continue néanmoins de travailler dans la longueur : des hymnes d'un quart d'heure, qui ne vont plus chercher les méandres progressifs du brillant "Kivenkantaja", mais s'étendent en langueurs de riffs mélancoliques façon black dépressif. Epique, atmosphérique et violente, la musique des finlandais est plus noire que jamais, se servant des claviers pour hisser la douleur qui émane de ses riffs au rang de désespoir, usant avec justesse des motifs folkloriques et des notes acoustiques pour évoquer les steppes, les forêts et les lacs qu'il nous faut traverser... dans le froid et la nuit. Danses, transes, chants guerriers, complaintes au clair de lune et nostalgie profonde, "Verisäkeet" est une troublante réussite qui semble faire le point sur le pagan metal, et les lourdes émotions qu'il charrie dans ses larmes. Car en plus de pleurer, Moonsorrow veut faire mal. L'accordéon, la guimbarde, les guitares sèches et la flûte doivent constamment lutter contre un flot saturé pour teinter cette musique de leurs couleurs païennes. Le registre vocal de Ville fait des merveilles : ses hurlements atroces, ses crises de rage façon Varggoth, ses gueulantes de bûcheron maintiennent la chappe de rage et désespoir mêlés qui pèse d'un poid superbe durant cette heure géante que dure "Verisäkett". Les finlandais ont fait leur la maîtrise du mid-tempo tragique, des choeurs vikings puissants et croisent les arpèges claires aux accords les plus sombres. Breaks, leads, riffs : le groupe a composé de véritables hymnes en l'honneur des anciens et des beautés mourantes, des thèmes de guitares tristes aux senteurs d'éternité... "Pimeä". Un son impeccable, mais brut et aggressif, des acoustiques qui claquent comme des larmes sur le sol, des timing ambitieux parfaitement résolus par des structures fluides et sensibles, le quintette finlandais excelle surtout ici par son sens de l'équilibre: entre aridité et mélodies, densité et longueurs dépressives, saleté et orfèvrerie, harmonies et arpèges. "Jotunheim" en apothéose et "Kaiku" pour refermer doucement ce quatrième ouvrage, on ressort de "Verisäkeet" avec l'intime conviction que Moonsorrow est grand, subtil, authentique, vrai et sophistiqué: une alliance bien trop rare pour la laisser passer... très, très beau.

note       Publiée le dimanche 20 mars 2005

partagez 'Verisäkeet' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Verisäkeet"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Verisäkeet".

ajoutez une note sur : "Verisäkeet"

Note moyenne :        21 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Verisäkeet".

ajoutez un commentaire sur : "Verisäkeet"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Verisäkeet".

E. Jumbo › dimanche 27 janvier 2013 - 22:47  message privé !

C'est vrai que l'album folk/ambient acoustique est un passage obligé de tout groupe de black/folk metal qui se respecte, et que Moonsorrow ne s'est toujours pas plié à l'exercice... Ça pourrait être sympa ouais. En tout cas, encore un excellent album, massif niveau tracklist (comme le dernier). Leur plus black, la seconde partie du premier titre est un déchaînement monstrueux... Excellents vocaux également, ce groupe est vraiment trop bon.

Note donnée au disque :       
prypiat › jeudi 20 novembre 2008 - 14:42  message privé !

Après avoir écouté "Kaiku", j'ai eu une grosse envie d'écrire aux musiciens pour les supplier de faire un album accoustique... attendez, cet album est un chef d'oeuvre, mais un album accoustique à sa suite avec des compos dans le style de cette fameuse "Kaiku" serait une pure tuerie !!!!! Bon allez, si ya des types ici qui connaissent des membres du groupe (on ne sait jamais !), dites-leur, vous aurez ma reconnaissance éternelle (et c'est pas rien, c'est moi qui vous le dis !!!^^)

Note donnée au disque :       
prypiat › samedi 2 août 2008 - 19:18  message privé !
Cet album est un vrai voyage... Il est juste magnifique... J'adore surtout les deux dernières... Avec "Kaiku" on se voit assis autour d'un feu de camp sur une colline, par une belle nuit étoilée... Je ne vois pas quoi dire de plus de ce magnifique ouvrage...
Note donnée au disque :       
Nokturnus › vendredi 26 octobre 2007 - 20:29  message privé !
avatar
A quand la chro du dernier ??
Note donnée au disque :       
Icare › mardi 22 mai 2007 - 22:57  message privé !
... ou comment se retrouver sur un cheval à chevaucher fiérement sur les champs de bataille enneigés, la longue chevelure au vent, l'épée ala main et le casque à cornes enfoncé sur le front, ou au coin d'un feu par une nuit de pleine lune, dans une forêt sombre aux plaintes inquétantes, simplement en fermant les yeux et en se laissant aller au gré de la musique... C'est tout simplement superbe, épique, touchant, presque simple tant tout s'enchîne de façon évidente et harmonieuse. De longues ballades tantôt calmes et sereines, plaitntives et mélancoliques, furieuses et guerrieres, d'une beauté et d'une authencticité à couper le souffle... Un album proche de la perfection...