Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRoxy Music › For your pleasure

Roxy Music › For your pleasure

8 titres - 42:21 min

  • 1/ Do the strand
  • 2/ Beauty queen
  • 3/ Strictly confidential
  • 4/ Editions of you
  • 5/ In every dream home a heartache
  • 6/ The bogus man
  • 7/ Grey lagoons
  • 8/ For your pleasure

enregistrement

Air studios, Londres, février 1973

line up

Brian Eno (synthétiseurs, bandes), Bryan Ferry (voix, claviers), Andrew Mackay (hautbois, saxophone), Phil Manzanera (guitare), Paul Thompson (batterie), John Porter (basse)

chronique

Styles
rock
pop
Styles personnels
art rock/pop décadente

"For your pleasure" est le deuxième album de Roxy Music, groupe qui à ses débuts dut traumatiser pas mal de monde, à commencer par des types comme David Bowie, David Byrne ou les membres du futur Devo. Bryan Ferry est toujours le seul maître à bord (il signe toutes les compositions), et Eno, qui commence à se sentir sérieusement à l'étroit, s'apprête à quitter le navire. En attendant, "For your pleasure" porte merveilleusement bien son nom. La grammaire musicale du précédent disque reste la même, mais les compositions, plus longues et plus progressives pour certaines, y ont gagné en homogénéïté, en cohérence ; le son est plus beau, plus travaillé. On y perd peut-être ce petit grain de folie qui rendait l'album éponyme du groupe vraiment unique en son genre, mais on y gagne des morceaux d'une incroyable densité : "Do the strand", qui ouvre le bal, est l'hymne glam par excellence ; "Strictly confidential" nous entraîne dans une névrotique montée en puissance des instruments ; "In every dream home a heartache" est une longue et hallucinante plongée dans la déprimante noirceur de ce petit paradis qu'est censé être le "home sweet home" de chacun ; "Editions of you", écho du "Virginia Plain" de l'album précédent, est un petit intermède plus strictement pop qui fracasse bien quand même ; "Bogus man" possède toutes les caractéristiques d'un rock sous hypnose ; "For your pleasure" enfin, qui débute comme à la parade, se termine par des boucles électro-instrumentales flottantes, psychédéliques, se chargeant d’échos divers, qui nous accompagnent bien après que le disque se soit arrêté. Bref, en plus de la sublime pose d'Amanda Lear qui orne la pochette de ce disque (je plaisante, je plaisante…), vous aurez aussi en vous le procurant la joie d'avoir le meilleur album pour découvrir la pop décadente et torturée du Roxy Music de la grande époque. Préparez-vous… "Taraa, taraa..."

note       Publiée le vendredi 11 mars 2005

partagez 'For your pleasure' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "For your pleasure"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "For your pleasure".

ajoutez une note sur : "For your pleasure"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "For your pleasure".

ajoutez un commentaire sur : "For your pleasure"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "For your pleasure".

Klarinetthor › jeudi 13 juillet 2017 - 17:12  message privé !

ça a traumatisé tous les punks en devenir, certainement. Quelle variété de style sur un seul album aussi concis.

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 2 décembre 2014 - 08:05  message privé !

Il mérite ses 6 boules aussi celui là, je pense même que je le préfère au 1er...

Note donnée au disque :       
Raven › vendredi 31 janvier 2014 - 01:22  message privé !
avatar

"Before I die I'll write this letter......

Note donnée au disque :       
Solvant › lundi 8 juillet 2013 - 00:50  message privé !

Ne trouvez-vous pas que Frank Michael est le sosie de Brian Ferry ? Et pas que pour chanteur pour vieilles.

Note donnée au disque :       
sebcircus › dimanche 23 septembre 2012 - 16:12  message privé !

Cet album est à mon avis l'égal du premier, après ça se gâte...

Note donnée au disque :