Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMOlivier Messiaen (1908-1992) › L'ascension

Olivier Messiaen (1908-1992) › L'ascension

  • 2000 - Naxos, 8.554478-79NRS (2 cd)

14 titres - 107:26 min

  • CD 1
  • 1 à 7/ TURANGALILA-SYMPHONIE
  • CD 2
  • 1 à 3/ TURANGALILA-SYMPHONIE (suite)
  • L'ASCENSION
  • 4/ I Majesté du Christ demandant sa gloire à son Père (5:35)
  • 5/ II Alléluias sereins d'une âme qui désire le ciel (6:09)
  • 6/ III Alléluia sur la trompette, Alléluia sur la cymbale (5:46)
  • 7/ IV Prière du Christ montant vers son Père (8:58)

enregistrement

Enregistré au Grzegorz Fitelberg Concert Hall de Katowice, Pologne, du 5 au 8 octobre 1998.

line up

Orchestre symphonique de la radio nationale polonaise, Antoni Wit (direction).

remarques

La "Turangalîla-symphonie", plat de résistance de ce disque, est chroniquée à part.

chronique

Styles
musique classique
contemporain
Styles personnels
contemporain/musique sacrée

Oeuvre de jeunesse de Messiaen, composée en 1932, "L'ascension" révèle déjà les couleurs modales, tantôt suaves tantôt acides, propres au compositeur. Le titre, allusion théologique, est aussi une allusion au mouvement de la musique dominant dans cette pièce. La ferveur religieuse qui s'en dégage ne laisse aucun doute : c'est une frappante simplicité qui apparaît ici, et qui parle directement au coeur. Le premier mouvement voit des phrases majestueuses prononcées par les seuls cuivres, bientôt rejoints par les bois dans une entrée en matière grave et solennelle. Du second mouvement émanent également des vibrations de ferveur : à la tonalité plus "orientale", il laisse entendre les bois (et en particulier la clarinette), dans différentes ondulations, accompagnées avec délicatesse par les flûtes, puis par des cordes vibrionnantes de lumière. Plus agité, le troisième mouvement est le seul qui laisse l'orchestre entier s'exprimer. Mais le sommet est évidemment la "Prière" finale, où les cordes seules décrivent un long et frémissant mouvement ascensionnel, entrecoupé de silences, qui préfigure les deux "Louanges" du "Quatuor pour la fin du temps". Une beauté nue qui ne laissera personne insensible.

note       Publiée le jeudi 10 mars 2005

partagez 'L'ascension' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "L'ascension"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "L'ascension".

ajoutez une note sur : "L'ascension"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "L'ascension".

ajoutez un commentaire sur : "L'ascension"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "L'ascension".

Moonloop › samedi 4 août 2012 - 22:23  message privé !

La version de Myung-Whun Chung est très bien aussi, 6 minutes plus longue que celle de Wit d'ailleurs... Très belle oeuvre de Messiaen par ailleurs... Quelle intensité dans le dernier mouvement!

Note donnée au disque :