Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCaul › Lights from many lamps

Caul › Lights from many lamps

15 titres - 72:35 min

  • 1/I will awake the dawn
  • 2/O thou bright crown of pearl
  • 3/The blood within the veil
  • 4/Thine is the day, thine is the night
  • 5/At midnight I arise to give thanks to thee
  • 6/By the breath of God, all the stars
  • 7/Midnight's tongue
  • 8/A tapestry of bone
  • 9/The twelth golden swan
  • 10/The mirror of simple souls
  • 11/The saint and the seraph
  • 12/Crux est mundi medicina
  • 13/Euangelos
  • 14/Penuel
  • 15/La sua volontate é nostra pace

enregistrement

Ecrit et enregistré par Caul, 12 écrit par Russ Upman, masterisé par John Bergin, Usa, 1998

line up

Brett Smith (tous instruments)

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
dark-ambient mystique

Voilà le chef-d'oeuvre de Caul ! Un album mystique bien entendu, sur lequel chaque élément propre à ce projet unique est magnifié par une évolution dans la production et surtout une grande variété d'atmosphères. Là où 'Reliquary' enveloppait l'auditeur dans un halo de mélancolie très épais 'Lights from many lamps' absorbe le mal-être pour le transformer en énergie plus constructive. Cela reste bien sûr un univers dark ambient mais avec la possibilité pour chacun de choisir son chemin sans être obligé de suivre un sentier tortueux et semé d'embûches. Plusieurs instruments y tiennent une part plus importante que précédemment : le piano sur 'The blood within the veil', guitare sèche et arrangements néoclassiques sur 'Midnight's tongue', 'By the breath of God' ou 'Penuel' voire ethno-ambient avec le magnifique 'Thine is the day...'. Cela n'empêche pas que l'ambient de Caul est faite de contrastes bien marqués et les passages glauques façon Lustmord s'insèrent sans vergogne ('At midnight I arise...', 'A tapestry of bone' ou le plus indus 'The twelth golden swan'). 'Lights from many lamps' charme par sa grande variété, apaise par son infinie tranquillité mais aussi angoisse par son mystère d'une foi qui en un temps reculé aurait frôlé l'hérésie. Une merveille par laquelle je vous conseille de commencer pour appréhender l'univers unique de Caul.

note       Publiée le dimanche 6 mars 2005

partagez 'Lights from many lamps' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Lights from many lamps"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Lights from many lamps".

ajoutez une note sur : "Lights from many lamps"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lights from many lamps".

ajoutez un commentaire sur : "Lights from many lamps"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lights from many lamps".

stankey › mercredi 28 novembre 2012 - 19:51  message privé !

De belles compositions chargées d'une douce mélancolie, qui transportent doucement vers des contrées moins froides (ou hostiles) que bien des canons du genre, pour le peu que j'en connais...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 17 novembre 2010 - 14:16  message privé !

je découvre le projet avec le triplé A Golden Epiphany et c'est pas mal du tout, on dirait du Voice of Eye mélangé avec les sons vieillots du Raison d'être début 90's. Ca manque cruellement d'acoustique mais l'esprit y est manifeste

pampa › samedi 1 décembre 2007 - 11:46  message privé !
Génial.
Note donnée au disque :       
Rain › samedi 28 juillet 2007 - 20:35  message privé !
Merci pour ce lien, je m'en vais jeter une oreille
Nokturnus › jeudi 16 mars 2006 - 23:11  message privé !
avatar
A noter que la plupart des albums sont téléchargeables ici > http://www.caul.org/html/reliquary.html