Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Art Ensemble Of Chicago › Phase one

The Art Ensemble Of Chicago › Phase one

cd | 2 titres

  • 1 Ohnedaruth
  • 2 Lebert Aaly [dedicated to Albert Ayler]

enregistrement

Studio Decca, Paris, France, février 1971

line up

Lester Bowie (trompette, cuivres), Malachi Favors (contrebasse, banjo, percussions, kazoo), Joseph Jarman (saxophones, clarinette basse, percussions), Roscoe Mitchell (saxophones, flûte, percussions), Don Moye (batterie, percussions)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
free jazz > avant garde

Des trois titres consacrés à l'Art Ensemble of Chicago figurant dans la collection Free America, "Phase One" est indiscutablement leur disque le plus âpre, le plus difficile d'accès aussi. Si l'on peut voir dans leurs premières années un long processus de mise en place avec, déjà, quelques solides balises derrière eux, le groupe de Lester Bowie s'apprête alors sans doute à rentrer dans sa phase la plus aboutie, au sommet de leur art, même s'ils vont peu à peu se montrer moins prolixe. D'emblée, on dira que "Phase One" est du niveau de "People in Sorrow" mais évoque aussi, auprès de tous ceux qui s'y intéressent et qui ont eu la chance de l'écouter, les premiers pas discographique du groupe quand celui-ci jouait encore sur le sol américain (un box 5 cds publié par Nessa leur est dédié). Ça ne surprendra personne, évoluant à présent à cinq depuis l'enrôlement de Don Moye au poste de batteur, l'Art Ensemble nous gratifie une fois encore de deux longues suite d'une vingtaine de minute (l'une d'entre elle en hommage à Albert Ayler) où le sinueux des cuivres se mélange aux cascades de percussions, ouvrant une brèche spatio-temporelle dans l'histoire où racine et modernité se rencontrent pour créer une musique sans équivalent. Il faut être à la fois sensible à la musique jazz dans ce qu'elle a de traditionnel, au blues dans ce qu'il a de capital et à la musique du monde dans ce qu'elle a d'essentiel pour pouvoir saisir toute la portée de leur message. Il n'y a pas de début. Il n'y a pas de fin. Les notions que l'on s'est efforcé depuis des millénaires à nous faire entrer dans le crâne ne sont que des leurres juste bon à nous tenir à l'écart de l'essentiel ; la vie, dans ce qu'elle a de plus mystérieux et de dangereux, ne s'embarrasse pas de toutes ces choses. La vie, son suc, son sang, c'est ici et maintenant.

note       Publiée le samedi 26 février 2005

partagez 'Phase one' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Phase one"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Phase one".

ajoutez une note sur : "Phase one"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Phase one".

ajoutez un commentaire sur : "Phase one"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Phase one".