Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPJ Harvey › Uh Huh Her

PJ Harvey › Uh Huh Her

  • 2004 • Island 986 6712 • 1 CD digipack

cd • 14 titres • 41:10 min

  • 1The Life and Death of Mr. Badmouth4:53
  • 2Shame2:33
  • 3Who the Fuck?2:09
  • 4Pocket Knife3:44
  • 5The Letter3:22
  • 6The Slow Drug3:25
  • 7No Child of Mine1:08
  • 8Cat on the Wall3:03
  • 9You Come Through2:48
  • 10It's You4:13
  • 11The End1:23
  • 12The Desperate Kingdom of Love2:44
  • 13Seagulls1:11
  • 14The Darker Days of Me & Him4:34

enregistrement

Angleterre, 2003 - 2004

line up

Pj Harvey (guitare, chant, choeurs, claviers), Rob Ellis (percussions, batterie, choeurs), Evelyn Isaac (choeurs), Mister Head (choeurs)

remarques

chronique

La vie n'est pas un cadeau. Enfin, si, quand même un peu. Mais elle nous fait un nombre tellement incalculable de coups de pute qu'on a de la peine à retenir les bons moments. Bon, je ne vais pas m'étaler sur le tsunami de décembre dernier mais remarquez avec moi qu'il semblerait qu'on soit rentré de plein pied dans une nouvelle ère qui ne mise que sur la démesure. L'ampleur des catastrophes est proportionnelle aux nombres toujours croissant de visiteurs. Un peu comme pour Guts d'ailleurs, hein ? Janvier 2005 restera sans doute dans les annales du site, et assurément très profond dans le mien. Ce raz-de-marée cybernétique a bien failli avoir notre peau mais nous sommes encore là ; nous avons survécu ! Ne cherchez pas ; aucun rapport avec le disque que je suis sensé chroniquer. J'ai juste besoin de laisser un témoignage, une trace. C'est difficile de reconstruire. C'est difficile de refaire à l'identique une chronique que l'on a écrite avec coeur et qui a été balayé en un instant parce que le sort en a décidé ainsi. Polly Jean Harvey ne s'en est elle jamais remise, elle aussi, au même triste constat ? Après le déplorable "Stories from The City, Stories from The Sea", j'avais bien peur qu'il n'y ait plus rien à récupérer chez elle, qu'elle se soit perdue de manière définitive dans de faux problèmes de recherche d'identité artistique complètement bidon. Évidemment - mathématiquement c'était imparable - "Uh Huh Her" joue dans une toute autre catégorie. Le revers de la médaille, c'est que ce nouvel album, bourré au demeurant de qualités surlesquelles je n'ai plus la force de revenir, sonne comme un résumé de sa carrière, oscillant entre "Is This Desire ?" (le poids de ses non-dits), "To Bring You My Love" (son côté un peu baroque) et "Rid of Me" (son aspect le plus revêche). Donc, oui, PJ a réussi son dernier disque, et mieux encore, elle s'est retrouvée elle, le plus important. Les compteurs sont à nouveau à zéro. Penchez vous sur ce disque si vous voulez encore être séduits, mais pas nécessairement surpris.

note       Publiée le samedi 19 février 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Uh Huh Her".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Uh Huh Her".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Uh Huh Her".

Ramon › vendredi 9 août 2013 - 17:58  message privé !

Effet reverse: le moins bon de PJ est là. Album décevant et je dirais même...chiant.

Note donnée au disque :       
Kid A › samedi 16 juillet 2011 - 15:34  message privé !

M'enfin, de quoi parle cette chronique, au juste ??? Super album en tout cas, il faut l'apprivoiser mais ça vaut le coup. Souvent proche du Velvet Underground dans l'esprit, je dirais. Et la conception des morceaux (qui entament tout de suite au coeur de l'action et qui y restent, pas de feux d'artifice ou de séduction sournoise) annonce déjà le mirifique 'White chalk', en plus guitaristique bien sûr...

Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 2 avril 2008 - 16:57  message privé !
Ah ouais, white chalk, c'est un beau disque, je crois que c'est clair!
Potters field › mercredi 19 décembre 2007 - 14:34  message privé !
celui-ci m'a un peu déçu sur le coup, faudrait que j'y revienne un de ces quatre. mais tant que le dernier tourne sur la platine, ç'est pas gagné. white chalk, quel bijou...
juj › samedi 20 octobre 2007 - 23:51  message privé !
et alors ? y en a bien une qui lui a chié dessus ?