Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJune Of 44 › Tropics and meridians

June Of 44 › Tropics and meridians

6 titres - 36:45 min

  • 1/ Anisette (9:17)
  • 2/ Lusitania (2:50)
  • 3/ Lawn bowler (7:45)
  • 4/ June leaf (5:10)
  • 5/ Arms over arteries (6:31)
  • 6/ Sanctioned in a birdcage (5:12)

enregistrement

Chicago Recording Company, Chicago, USA, février 1996

line up

Jeff Mueller (chant, guitare), Fred Erskine (basse), Sean Meadows (chant, guitare), Doug Scharin (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
alternatif > emocore

Pour leur second opus, June of 44 a réquisitionné la patte de Bob Weston au siège de producteur, et tout l'album s'en ressent ; l'auditeur est comme projeté sur les enceintes, tellement le son est clair et puissant. Dès l'intro d'"Anisette", avec sa rythmique poisseuse et obsédante, on est comme happé par le son qui s'en dégage. "Tropics and Meridians" est un sans faute, développant d'entrée de jeu toutes les facettes du groupe où l'on pourra admirer à nouveau le travail remarquable de justesse et de feeling de Doug Scharin derrière ses fûts et les parties hypnotiques de guitare. Du rock alternatif de grande qualité. Recommandé !

note       Publiée le samedi 27 octobre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tropics and meridians".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tropics and meridians".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tropics and meridians".

Aladdin_Sane › mercredi 2 septembre 2020 - 10:46  message privé !

Ressorti en vinyle à l'occasion du Disquaire Day, c'est l'occasion de redécouvrir cet objet abrasif !

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › mardi 11 août 2015 - 15:25  message privé !

Pour chiller out celui là il est nickel. A fond, au casque, déembullant tout stoned dans les rues à mater le uc' des meufs et sourire bêtement parce que l'album kills with power et fout autant la gaule que le boule de la file en hot pants qui vient de passer. après, de manière moins triviale, c'est vrai que les gus doivent fans de Spiderland. La prod est hyper bien adaptée, juste un poil abrasive comme il faut, tout en restant puissante et compréhensible. Et d'ailleurs, mention spéciale pour le son de batterie qui se paie le luxe de sonner live mais mais en restant d'une précision totale. Belle surprise.

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK › mardi 13 janvier 2015 - 03:10  message privé !
avatar

C'est que ce truc commence à être hautement addictif. Anisette, bigre !... pourtant on est pas en été

Note donnée au disque :       
Solvant › dimanche 22 novembre 2009 - 19:46  message privé !

bouais, c'est un groupe qui aurait pu pousser un peu plus.

Note donnée au disque :       
Dun23 › dimanche 22 novembre 2009 - 11:40  message privé !

Pas fan du son de l'album, pour ma part. Après, question zique, clair qu'il y a un truc chez ce groupe.