Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLaundry › Motivator

Laundry › Motivator

12 titres - 54:53 min

  • 1/ Intro (0:52)
  • 2/ This time (3:37)
  • 3/ Ten gates (4:43)
  • 4/ God's show (5:40)
  • 5/ Day (3:39)
  • 6/ What is great (6:14)
  • 7/ So mean (4:48)
  • 8/ Turd bowlers (4:29)
  • 9/ One (7:04)
  • 10/ Motivator intro (1:13)
  • 11/ Motivator (5:24)
  • 12/ Motivator outro (2:03)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

The Log Cabin, The Toast et Spoot Independent Studios, USA, 1998

line up

Tim "herb" Alexander (batterie, chant), Ian Varriale (chapman stick, warr guitar), Tom Butler (guitares)

remarques

Laundry faisait la première partie de Tool lors de sa tournée américaine pour "Aenima"

chronique

Styles
metal
metal alternatif
rock
Styles personnels
alternatif fusion

"Motivator" est l'album de la mâturité, dans le sens où Laundry laisse derrière lui l'évidence de ses influences pour se diriger vers une musique plus personnelle, mais aussi plus hermétique et plus sombre dans le même temps. Sans doute les ressemblances, évoquées autrefois, d'avec King Crimson, et plus encore, Eddie Vedder et Pearl Jam pour le chant, s'étaient transformés plutôt en handicap qu'en réel coup de pouce... Il était donc temps de balayer devant sa porte. Exclu donc le chanteur, rôle repris par Alexander, lui-même, qui cumule donc sa nouvelle fonction à son poste de batteur. Si le chant manque parfois d'assurance, il permet à la musique d’affirmer peu à peu sa personnalité propre au travers du chaos dont elle porte encore la trace. Avec "Motivator", Laundry devient enfin lui-même, tout en extrapolant les pistes soulevées sur "Blacktongue". Eu égard à la gravité qui règne sur le disque, on sent bien que le groupe a gravi ici un échelon important, son discours étant peut-être encore plus tortueux qu'auparavant. Aussi entrer dans ce disque paraît sans doute moins évident, et nécessite un petit temps avant de commencer à en apprécier vraiment les différents aspects. Le combo américain y développe des chansons exigeantes, aux structures millimétrées et puissantes, dont l'assimilation réelle ne peut se faire qu'au gré d'écoutes successives. Ça frise la caricature, mais on pourait tout aussi bien dire de Laundry qu'à partir d'ici il se mue en une espèce de Police dopé à l’E.P.O., et qui aurait délaissé son côté bon enfant tout en virant franchement métal. Que le groupe de Tim Alexander ait accompagné Tool lors de sa tournée "Ænima" n'est peut-être pas étranger à l'atmosphère pesante qui plane sur ce "Motivator". Raison de plus en tout cas pour que vous vous penchiez sur ce groupe sans plus tarder...

note       Publiée le vendredi 26 octobre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Motivator".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Motivator".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Motivator".

Dun23 › vendredi 16 juin 2006 - 09:33  message privé !
Surtout sur God's Show....
Dun23 › jeudi 15 juin 2006 - 12:08  message privé !
Autant je conçois le rapprochement vocal que l'on peut faire entre Eddie Vedder et Toby Hawkins qui officie sur le premier album, autant là, le chant d'Alexander m'évoque par moment les tout premiers Soundgarden et le côté sombre de la musique de Laundry renforce ce sentiment. Bien sur, point de grunge ici mais c'est quand même troublant! Enfin, je suis peut être le seul à ressentir ça!