Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBee And Flower › What's Mine Is Yours

Bee And Flower › What's Mine Is Yours

cd • 10 titres

  • 1I Know Your Name4:50
  • 2Twin Stars5:40
  • 3Wounded Walking4:18
  • 4Riding on Empty4:13
  • 5Let It Shine7:17
  • 6On the Mouth4:03
  • 7Something Good4:31
  • 8Carpenter's Fern5:50
  • 9Dupe5:32
  • 10This Time5:16

enregistrement

BC Studios, Brooklyn, New York, USA, 2002

line up

Dana Schechter (chant, basse, claviers), Jon Petrow (violon, glockenspiel, voix), Lynn Wright (lap steel, guitare, voix), Rod Miller (piano, orgue), Ani Cordero (batterie, voix)

remarques

chronique

Quand on s'attarde cinq minutes sur le catalogue toujours grandissant de Neurot Recordings, tout, tout à coup, devient si limpide. A travers leurs choix, qu'il s'agisse de Tarentel, Tarentula Hawk, Amber Asylum, Lotus Eaters et maintenant, Bee And Flower, tout devient si évident. A l'image de ces artistes, Neurosis a choisi la voie de l'intériorisation. Autant de musiques pourries par le remords et le poids de la culpabilité, se repliant - par la force des choses - indéfiniment sur soi. La rage, la rancoeur, n'en sont que décuplées. C'est pas très fair-play de ma part, c'est vrai, de me servir de cette chronique pour parler du cas Neurosis, mais enfin, il est de notoriété publique que sur ce site il n'y a qu'un seul chroniqueur attitré pour ce groupe, donc on ne me laisse pas vraiment le choix... :o)) Plus sérieusement, revenons aux intéressants Bee And Flower. Peut-être trop basiquement pop/rock pour le fanatique des explosions apocalyptiques pratiquées par le groupe dont je parlais plus avant (on me signale que j'ai déjà dépassé mon quota de citation pour cette fois-ci), Bee And Flower traîne pourtant la même impression de malaise, d'implaquable, d'inextricable fatalité. La voix de Dana Schechter, qui plus est la plume la plus active du groupe, ballade sa nonchalence comme avant elle K.D.Lang, Margo Timmins (Cowboy Junkies), Hope Sandoval (Mazzy Star) ou Jennifer Charles (Elysian Fields). Point d'érotisme ici, ou alors est-il morbide. Combinée à une rythmique pesante - un tempo souvent très lent - et aux interventions toujours formidablement conjuguées du piano, de l'orgue et du violon ("I Know Your Name", "Wounded Walking"), on pourrait presqu'interpréter les dix titres qui constituent "What's Mine is Yours" comme une version délibérement damnée de country music. Les amateurs de ritournelles lugubres, comme celles pratiquées chez Low ou tout un pan de la scène post rock, pourraient aussi relativement apprécier.

note       Publiée le mercredi 2 février 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "What's Mine Is Yours" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "What's Mine Is Yours".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "What's Mine Is Yours".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "What's Mine Is Yours".

punksportif Envoyez un message privé àpunksportif

les faux airs d'elysian fields le font bien. Ca plaira aux fervents de Jennifer Charles en tous cas...

Note donnée au disque :