Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNeed New Body › UFO

Need New Body › UFO

cd | 23 titres | 41:28 min

  • 1 Gigglebush Meets CompUSA [1:16]
  • 2 Hot Shot [2:59]
  • 3 Moondear [1:39]
  • 4 Popfest [3:59]
  • 5 Pisscat [0:36]
  • 6 Tittie Pop [In Japan] [0:47]
  • 7 Show Me Your Heart [4:06]
  • 8 Pow Pow [1:27]
  • 9 Red as a Bone [4:27]
  • 10 Turken Hogan [1:03]
  • 11 Make Gay Love Not War [0:21]
  • 12 Beach [1:56]
  • 13 Magic Finger [0:42]
  • 14 Ox [2:49]
  • 15 Manglor [1:21]
  • 16 I Know [2:04]
  • 17 Shark Attack [2:52]
  • 18 Need Newage [1:59]
  • 19 Dr. Spliffin's Food Drive [1:19]
  • 20 Coffeeshop Girl, Pt. 2 [0:05]
  • 21 Pen [2:17]
  • 22 Applesnake [0:30]
  • 23 Turn Pillars into Trees [0:54]

enregistrement

Truckstop et Shapeshop Studio, Chicago, USA, 2005

line up

Alex "Honkeylips" Fishman, Chris Kiffen, Magic Roni, Man Durphic, Mister Sensitive, Ian Nizer, Shuffle 2000 (musiciens)

chronique

On ne va pas réécrire l'histoire. L'homme est ainsi fait : il a peur de ce qu'il ne connaît pas. Ce qu'il ne connaît pas, il le rejète. Et souvent violemment. Il ne faut pas rejeter les mecs de Need New Body. Merde... Voilà des mecs qui ont tout capté ! Bon, en toute honnêteté, ça va sans doute faire un choc à certains d'entre vous ; pas facile en effet de se laisser entraîner dans un monde ouvertement turbulent avec comme seul moteur sans doute le plaisir, la joie, le bonheur de faire de la musique. Tout simplement. Je sais, je reviens souvent avec les mêmes arguments à la noix... Mais ne pensez-vous pas que, depuis le temps, nous nous en sommes singulièrement éloignés, plus préoccupés que nous étions à soigner nos images, à les noyer sous des concepts fumeux qui ne dupent personne, à jouer des rôles de singe alorq que tout ce que l'on demande, c'est d'entendre une suite d'accord, une ligne mélodique et un rythme entêtant ? C'est ça la formule magique de Need New Body : ne plus se soucier des préceptes appliqués - ou devrais-je dire imposés ? - un peu partout en terme de nouvelle cuisine, et faire leur propre recette en mélangeant les mêmes ingrédients, dans les proportions qui leur semble le plus approprié. Faire table rase. Le dessinateur et caricaturiste Roger Crumb avait dit que la musique était morte le jour où on commença à la dupliquer à des fins de diffusion. C'est dire si ça remonte à loin. Au début de l'industrie du disque, voilà tout. Un propos extrême, j'en conviens, mais qui n'est pas aussi cynique qu'il en a l'air. Cette part d'évidence, Need New Body la soulève avec une nouvelle fois avec "Ufo", deuxième volet de leurs aventures extra-terrestres. Avec Animal Collective et leur impossible "Spirit They’re Gone, Spirit They’ve Vanished", ce groupe est sans conteste la formation la plus insaisissable à être apparue à l'aube de ce vingt-et-unième siècle. Plus organique, plus "identifiable", moins enclin à l'électronique (plus de batterie, moins de clavier vintage) que leur précédent album, "Ufo" demeure toutefois une étrangeté des plus recommandables.

note       Publiée le mercredi 2 février 2005

partagez 'UFO' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "UFO"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "UFO".

ajoutez une note sur : "UFO"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "UFO".

ajoutez un commentaire sur : "UFO"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "UFO".

saïmone › dimanche 22 février 2009 - 18:11  message privé !
avatar

Et puis surtout c'est tellement mieux que Animal Collective !

Note donnée au disque :       
saïmone › dimanche 22 février 2009 - 15:14  message privé !
avatar

Je le découvre, celui là: encore un côté Boredoms assez prononcé (fin de période, disons), un côté This Heat 2k aussi, où l'electronique remplace les bidouillages dans la cuisine

Note donnée au disque :       
absinthe_frelatée › mardi 10 avril 2007 - 23:32  message privé !
C'est Robert Crumb l'auteur de BD... ^^
Note donnée au disque :       
wan › samedi 21 octobre 2006 - 23:55  message privé !
Bon ils ont l'air de bien s'etre bien marré en tout cas... Après je trouve que c'est loin d'etre intéressant tout du long, beaucoup d'interludes inutiles (le genre de trucs sur lesquels on se poile en répèt' avec des potes, de là à les apprécier hors de ce contexte...), également plein de bonnes idées mais pas exploitées à fond. Si ils arrivent à faire le tri un jour, ces gai-lurons pourraient peut etre nous pondre quelquechose de grand
Note donnée au disque :