Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVPierre Vervloesem › Grosso modo

Pierre Vervloesem › Grosso modo

9 titres - 53:45 min

  • 1/ Hairdressers Go Home (5:05)
  • 2/ Olympic Troubles (4:11)
  • 3/ Anti Caking Agent (3:23)
  • 4/ Amazing Grease (3:24)
  • 5/ Smacked Down by The Lord Again (5:33)
  • 6/ Have You Seen Me ? (4:58)
  • 7/ The Terrible Rage of The Shy (6:01)
  • 8/ Full Metal Carpet (7:06)
  • 9/ Nobody's Listening Anyway (13:58)

enregistrement

Rising Sun studio, 2002

line up

Charles Hayward (batterie), Guy Segers (basse), Peter Vandenberghe (claviers), Peter Vermeersch (clarinette), Pierre Vervloesem (guitare, basse)

chronique

Avec une telle pochette, il sera désormais impossible de nier l’évidence : Pierre Vervloesem est un pur produit du plat pays ! Après le projet annexe A Group, sorti de la cuisse des regrettés X-Legged Sally, notre ami guitariste nous revient avec un album des plus emballants. C’est qu’on avait pris peur suite à la parution du très tiède "Chef d’Oeuvre" dont l'auteur semble être malgré tout plutôt satisfait (ceux qui avaient apprécié "Space Groove" de ProjeKct Two pourraient bien tomber sous le charme). Mais rien de cela ici, qu’on se rassure. D’emblée, ce qu’il y a d’alléchant, c’est l’équipe : Vervloesem a recentré sa formation autour d’un plus petit noyau qui lui confère d’autant plus d’efficacité, et quel noyau ! Aux fidèles Vandenberghe et Vermeersch s'ajoutent les noms prestigieux de Guy Segers (Univers Zero, Present), cumulant le rôle de bassiste et de producteur, et aussi Charles Hayward (Massacre, Quiet Sun et, plus encore, This Heat). Autant le dire tout de suite, "Grosso Modo" ne fait pas dans l’à peu près. Il se dégage de ce disque une pêche terrible et la paire Segers/Hayward se révèle être le choix le plus optimum possible. "Hairdressers Go Home", "Anti Caking Agent", "Full Metal Carpet" (notez ce sens de l’humour indéfectible dans les titres) l'attestent, allant parfois à la limite de la saturation pour notre plus grand bonheur. "Have You Seen Me ?" est pas mal non plus, avec sa redoutable ligne de basse en contrepoint du joli maelström sonore auquel s’adonne le groupe. "Amazing Grease" sonne comme la recontre de deux mondes ; l’un résumant l’épisode X-Legged Sally avec une construction rythmique héritée de "Charge" (sur "The Land of the Giant Dwarfs") et le travail proéminent de la basse de Guy Segers nous renvoyant à Univers Zero. Bien sûr, il y a des moments plus apaisés et toujours aussi mesurés, mais il faut bien l’admettre ; c’est dans ces moments de furie que le groupe donne la pleine mesure de son talent (voir le monumental "Nobody’s Listening Anyway" qui clôt le disque).

note       Publiée le vendredi 7 janvier 2005

partagez 'Grosso modo' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Grosso modo"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Grosso modo".

ajoutez une note sur : "Grosso modo"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Grosso modo".

ajoutez un commentaire sur : "Grosso modo"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Grosso modo".