Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBCaspar Brötzmann Massaker › Black axis

Caspar Brötzmann Massaker › Black axis

  • 1989 - Marat, CM14 (1 cd)

6 titres - 46:13 min

  • 1/ Die Tiere (3:40)
  • 2/ Hunter Song (8:04)
  • 3/ Böhmen (8:29)
  • 4/ Mute (5:18)
  • 5/ Tempelhof (6:07)
  • 6/ Black Axis (14:35)

enregistrement

FMP Studio, Berlin, Allemagne, mars 1989

line up

Caspar Brötzmann (guitares, chant), Eduardo Delgado Lopez (basse, chant), Frank Neumeier (batterie)

chronique

Aaaah... C'est un plaisir de retrouver Caspar Brötzmann, et cette fois, je pèse bien mes mots. J'adore cette ambiance vraiment fétide, pourrie par un son crado de chez crado. Une guitare qui peut tout faire mais qui peut autant faire hurler les enceintes comme un signal d'alarme retentissant que la nourrir de parasites divers. La voix lascive de Caspar, alimentée par une frustration qui sent bon une rage difficile à contenir, est bien en adéquation avec un certain esthétisme allemand, de Einsturzende Neubauten à Rammstein. Les paysages visités par ce trio ont un air d'apocalypse qui devraient bluffer en toute logique les amateurs de Neurosis, troquant l'approche métal et hardcore pour un rendu plus volontiers noise, hérité du langage jazz fatalement influencé par l'ombre de son imposant paternel. Une musique malsaine par définition qui, tel un loup blessé, semble traîner la patte en laissant se répandre derrière lui des flaques de sang que l'on peut suivre à la trace, témoignant de l'importante blessure essuyé par la bête, hurlant de douleur. Basse, batterie et guitare cimentent donc l'oeuvre du Massaker dans un esprit frondeur qui n'est pas sans évoquer l'Experience de Jimi Hendrix. Bien qu'ils ne partagent pas les mêmes objectifs, tous deux ont ceci en commun qu'ils sont dirigés par la poigne de fer de guitaristes tout simplement visionnaires. Fondamentalement sombre, la production s'attarde avec complaisance sur les effets de la six cordes en laissant que trop peu de reliefs aux éléments extérieurs, leur conférant une certaine froideur. Chose qui ne se reproduira pas à l'avenir ; en effet, avec deux titres de "Tribe", leur précédent album, trois des titres de cet infernal "Black Axis" seront revisités quelques cinq ans plus tard sur le disque "Home" que je trouve plus terrifiant encore.

note       Publiée le dimanche 2 janvier 2005

partagez 'Black axis' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Black axis"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Black axis".

ajoutez une note sur : "Black axis"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Black axis".

ajoutez un commentaire sur : "Black axis"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Black axis".

nicola › dimanche 6 janvier 2019 - 20:10  message privé !

Haaa, je me disais…
Merci du tuyau.

taliesin › dimanche 6 janvier 2019 - 19:57  message privé !

@nicola : Caspar est le fils de Peter...

nicola › dimanche 6 janvier 2019 - 19:44  message privé !

Caspar est de la famille à Peter ?

Harry Dickson › mercredi 19 juin 2013 - 11:46  message privé !

Les affres de l'angoisse. Volubile Hendrix at war with Swans pesant morbide. Noise Guitar from inside Hell.

Note donnée au disque :       
Les.Mondes.Gothiques › vendredi 24 juin 2005 - 19:35  message privé !
bbBRrRRRr .. . !
Note donnée au disque :