Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Sabbath › Heaven and hell

Black Sabbath › Heaven and hell

cd | 8 titres

  • 1 Neon knights
  • 2 Children of the sea
  • 3 Lady evil
  • 4 Heaven and hell
  • 5 Wishing well
  • 6 Die young
  • 7 Walk away
  • 8 Lonely is the word

enregistrement

Enregistré aux Criteria Recording Studios à Miami et au Studio Ferber à Paris

line up

Geezer Butler (basse), Ronnie James Dio (chant), Tony Iommi (guitares), Bill Ward (batterie)

chronique

Styles
metal
Styles personnels
heavy metal

A peine un an après le départ d'Ozzy Osbourne, Black Sabbath s'est trouvé un remplaçant en la personne de Ronnie James Dio. On ne peut pas vraiment dire que le choix soit mauvais, Ronnie étant un très grand chanteur. Mais mis à part "Children of the sea" et "Heaven and hell" absolument magnifiques, l'album fait vraiment pâle figure. On ne reconnait absolument pas le son Black Sabbath, celui des 6 premiers albums, l'atmosphère très sombre est totalement absente. Les solos et les riffs de Tony sont beaucoup moins percutants que par le passé. Le groupe se borne à interpréter une sorte de heavy-metal banal et ennuyeux. La monotonie s'installe progressivement et à part quelques trop rares moments, le niveau reste médiocre. Le génie du début des années 70 a vraiment disparu.

note       Publiée le dimanche 21 octobre 2001

chronique

Un groupe comme Black Sabbath aura tellement marqué l'histoire de la musique que toute discussion à propos de sa carrière laisse forcément poindre une petite part de subjectivité. Il y a certes eu la période avec Ozzy, la meilleure (huit albums), mais si on embrasse d'un coup d'oeil la discographie, on réalise que dix autres disques sont tout de même sortis et dans des conditions tellement pénibles dans un imbroglio de départs, de retours, de changements, Tony Iommi restant l'unique pierre de fondation, que si Black Sabbath a continué à avoir du succès avec une carrière si rocambolesque, ce n'est pas sans raison. Il y en a une effectivement: le talent. Pourquoi ce petit exposé ? Selon moi, si le combo a effectivement connu plusieurs phases dans son évolution, il n'a jamais sombré dans la médiocrité et chaque album a, à sa manière, quelque chose à apporter, même si tous ne sont pas égaux en qualité c'est plus qu'évident. Ok, Ozzy est parti mais son remplaçant n'est pas n'importe qui puisque Ronnie James Dio est tout sauf un débutant; son arrivée coïncide certes avec une perte d'originalité de Black Sabbath qui s'engouffrent dans une voie heavy metal moins typée mais qui, avec 'Heaven and hell', prouvent avec brio qu'ils sont à la hauteur face à la concurrence. Exit le côté sombre des opus précédents pour faire place à une forme de mélancolie puissante crée par la voix de Dio à laquelle s'accordent fort bien les riffs de Iommi. Il y a tout d'abord le splendide 'Lonely is the word', l'aveu d'une impuissance face à la solitude...La fusion guitare/chant y est parfaite, alternant puissance et tristesse, renforcée par une rythmique efficace, solidement mise en valeur au mixage. Cette alternance de force et de faiblesse se retrouve dans le génial 'Die Young' avec son introduction mélancolique au clavier, son départ fulgurant, son pont méditatif, avec un final du tonnerre. Et que penser de 'Heaven and hell' ? Il est si bien construit avec son couplet dépouillé (quelle basse) et son refrain prenant, qu'y résister est une gageure. Cet album n'est pas exempt de défauts non plus; Dio en fait parfois en peu trop (c'est là son principal défaut), notamment sur 'Walk away', et l'émotion se dilue. Heureusement, des chansons de la trempe de 'Neon Knights', 'Children of the sea' (quel début ! On frise les ambiances à la Led Zeppelin) ou 'Lady evil' équilibrent facilement la balance. 'Heaven and hell' est un tournant dans la carrière du groupe, c'est évident, et un tel changement ne se fait pas sans douleur. Rien n'empêchera le regret de la période Ozzy mais un tel enregistrement montre aussi que le Sabb', ce n'était pas son chant uniquement. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les ventes du présent enregistrement reboosteront la carrière du combo et que près de vingt-huit ans après, les mêmes protagonistes fonderont le projet Heaven and Hell...

note       Publiée le vendredi 15 octobre 2010

partagez 'Heaven and hell' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Heaven and hell"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Heaven and hell".

ajoutez une note sur : "Heaven and hell"

Note moyenne :        47 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heaven and hell".

ajoutez un commentaire sur : "Heaven and hell"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heaven and hell".

zugal21 › vendredi 1 février 2019 - 20:11  message privé !

Cette ligne de basse sur Walk Away ..... mé-lo-dieuse

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 4 février 2015 - 07:59  message privé !

oups, les mauvais enfants, je corrige...

Note donnée au disque :       
torquemada › mercredi 4 février 2015 - 07:25  message privé !

Children of the Grave ?

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 3 février 2015 - 22:57  message privé !

Radicalement différent du premier Sabbath, mais super. Children of the Sea putain, album excellent.

Note donnée au disque :       
necroproject › mercredi 26 mars 2014 - 05:03  message privé !

Je trouve les titres phares de H&H plus percutants que ceux de Mob Rules mais on va pas chipoter, du heavy de cette qualité avec, une fois n'est pas coutume, un vrai chanteur au micro (je ne vise pas tant Ozzy, qui possède un timbre propre, que les horribles hurleurs de la NBWHM ), ca ne sort pas tous les jours...

Note donnée au disque :