Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWW.A.S.P. › Helldorado

W.A.S.P. › Helldorado

10 titres - 41:54 min

  • 1/ Drive by
  • 2/ Helldorado
  • 3/ Don't cry
  • 4/ Damnation angels
  • 5/ Dirty balls
  • 6/ High on the flames
  • 7/ Cocaine cowboys
  • 8/ Can't die tonight
  • 9/ Saturday night cockfight
  • 10/ Hot rods to hell

line up

Blackie Lawless (chant, guitares), Chris Holmes (guitares), Mike Duda (basse, chant), Stet Howland (batterie, chant)

remarques

Les premières éditions possèdent une pochette en 3D.

chronique

Styles
rock
Styles personnels
hard rock

Après le très particulier et singulier "K.F.D." et le live qui suivit, "Double live assassins", voici
un "Helldorado" qui permet au groupe de revenir à ses premières amours : le rock n' roll pied
au plancher ! Il est incontestable de dire que le groupe n'a rien perdu de son énergie et de sa
capacité à écrire d'excellents morceaux speed et efficaces. J'ai même l'impression que ce
line-up du groupe, avec Chris Holmes, n'est jamais aussi bon que dans ce registre. Ne
cherchez pas la complexité ici, il s'agit d'un excellent album de rock n' roll avec des morceaux
fabuleux comme par exemple "Helldorado", "don't cry (just suck)" tout en finesse, le très lourd
"Damnation angels" ou "Dirty balls". Il n'y a aucun temps mort sur ce disque parfait pour vous
mettre la pêche le matin au réveil ! Un retour aux sources qui fait vraiment plaisir, jouissif !

note       Publiée le dimanche 21 octobre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Helldorado".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Helldorado".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Helldorado".

Demonaz Vikernes › mercredi 4 mars 2015 - 13:14  message privé !

Première écoute : la chute est rude après l'excellent KFD et l'indispensable live qui a suivi. Des textes idiots, compos pataudes à la ac/dc en phase terminale, ça ne passe pas du tout. Au fil des écoutes, ça passe un peu mieux, l'album est plus classiques, propose des titres sympas (Helldorado, Damnation Angels, Cocaine Coyboys). Au final en dehors des poussifs Don't Cry et High on the Flame, l'album s'écoute bien, mais on est loin de la qualité des opus précédents. ça va s'améliorer par la suite.

Note donnée au disque :       
kranakov › lundi 10 septembre 2012 - 17:08  message privé !

Putain ! quel album... Prod puissante, compos léchées, solos jubilatoires et cette pêche de Blackie ! Dans le top 5 de la guêpe-protesto-machin-truc.

Note donnée au disque :