Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEvocation › S/t

Evocation › S/t

8 titres - 31:26 min

  • 1/ A wind has risen
  • 2/ Through the darkened peril
  • 3/ The ancient gate
  • 4/ Desolated spirits
  • 5/ On a journey
  • 6/ Where the headstones shine
  • 7/ Veils were blown
  • 8/ Spiritual affinit

enregistrement

Sunlight studios, GMP studios.

line up

Thomas Josefsson (chant), Janne Kenttäkumpu (batterie), Vesa Kenttäkumpu (guitare), Marko Palmen (guitare), Christian Saarinen (basse)

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Des promos on en reçoit de tous les genres, des plus pourris aux plus surprenants. Et bien ce Evocation, il se situe clairement dans la deuxième catégorie ! Pensez donc, nous sommes en 2004, et ce cd nous propose rien de moins que la réédition des deux démos de ce groupe datant de 1992 ! Bref, un truc pour les fans d'old school. Cà tombe bien ! Et franchement, voilà bien avec cette réédition une des initiatives les plus louables pour les fans de death à l'ancienne. Car Evocation nous joue là du pur death old school suèdois comme le pratiquaient les fameux Dismember, Entombed, Grave, Carnage... Le cd se divise ainsi en deux parties (les deux démos). La première propose un death très classique, fortement inspiré par le premier Grave, alternant riffs simples et catchy, guitares sous accordés, passages bien speeds et quelques passages acoustiques. Les quatre morceaux passent très bien, du bon deth, pas original pour un sou, mais plaisant à l'écoute. Mais dès que commence "On a journey", la vraie claque arrive ! Et elle va être continuelle jusqu'à la fin du disque. Le genre de morceaux qui vous fait dire que vous allez arrêter la musique tant vous constatez qu'il y a des gens qui ont une inspiration "supérieure". C'est très simple, cette seconde partie regroupe tout simplement tout ce qui se faisait de mieux en matière de death suèdois. Mélangeant l'agressivité du premier Dimember, la mélodie intelligente d'un At The Gates, le sens de la compo qui tue d' Entombed, chacun de ces morceaux me laisse sur le cul... Des solos qui tabassent, un batteur qui se lache, des parties acoustiques et claviers bien intégrées, des mélodies prenantes tout en restant agressives, un chanteur possédé... Argh, dire que des labels ont laissé passer ce groupe ! Si je devais citer des influences précises, disons que le snoms qui me viendraient seraient "Like an everflowing stream" de Dismember, "Slaughter of the soul" d'At The Gates ou bien "In the forest of the dreaming dead" d'Unanimated (ah et pour ceux qui connaissent, les mélodies m'ont beaucoup fait penser à Dawn Of Dreams). Evidemment la prod' est au top, avec Le gros son de gratte, doublant encore la puissance des riffs... Non là, désolé mais moi j'en veux plus !!! Vraiment une sacré découverte, que je vous invite clairement à aller écouter...

note       Publiée le samedi 4 décembre 2004

partagez 'S/t' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "S/t".

ajoutez une note sur : "S/t"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

ajoutez un commentaire sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

yog sothoth › mercredi 24 janvier 2007 - 18:17  message privé !
avatar
C'est vrai que pour les fans de Death à la suédoise, ça vaut carrement le coup, ce groupe... facilement au niveau de ce qui faisait de mieux à l'époque
Note donnée au disque :       
Omikron › lundi 6 décembre 2004 - 01:09  message privé !
"Si je devais citer des influences précises, disons que le snoms qui me viendraient seraient "Like an everflowing stream" de Dismember, "Slaughter of the soul" d'At The Gates ou bien "In the forest of the dreaming dead" d'Unanimated" Je veux ce cd !!!