Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSuffocation › Pierced from within

Suffocation › Pierced from within

9 titres - 45:28 min

  • 1/ Pierced from within
  • 2/ Thrones of blood
  • 3/ Depths of depravity
  • 4/ Suspended in tribulation
  • 5/ Torn into enthrallment
  • 6/ The invoking
  • 7/ Synthetically revived
  • 8/ Brood of hatred
  • 9/ Breeding the spawn

enregistrement

Produit par Scott burns, au Morrisound studios. Tampa. Floride.

line up

Doug Cerrito (guitare), Terrance Hobbs (guitare), Frank Mullen (chant), Chris Richards (basse), Doug (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Il aura fallu attendre deux ans pour voir enfin débarquer le successeur du très handicapé (par le son) "breeding the spawn". Eh bien, ils ont pris leur temps et on comprend pourquoi ! "Pierced from within" c'est comment dire... Une référence, l'archétype du death brutal, l'album auquel tout une pléthore de groupes sont allés pomper les plans (ok les albums d'avant ont bien été plagiés aussi)... L'album réussi de bout en bout, le petit chef d'œuvre du groupe (le second à mon sens après le maxi "human waste", "Effigy..." n'étant vraiment pas loin). Dès le morceau "Pierced from within" on est pris à la gorge. Ils sont en forme ! Très en forme !!! Suffocation se fait toujours plus technique mais sait rester accrocheur (beaucoup le disent mais peu le font aussi bien), et là c'est vraiment la claque... En général je reste bouche bée à son écoute, ponctuant de "oh put**, les cons", "merde alors !". La principale évolution se situe dans les structures des morceaux, on les sent réellement étudiées, bossées pour que chaque riff nous pète à la gueule, que chaque grognement de Mullen (moins profond mais bien plus énervé ici) nous fasse trembler... L'ensemble est vraiment surprenant d'inventivité, avec une superbe alternance passages blasts, ralentissements propice à la danse du mammouth et cette fameuse rythmique marteau piqueur si chère à Mike Smith (ici remplacé). On peut d'ailleurs noter l'impressionnante prestation du batteur qui impose tout le temps LE rythme parfait, restant tout le temps dans le ton malgré les riffs hyper alambiqués des deux gratteux. À leur sujet, eux aussi sortent le grand jeu et proposent leurs meilleurs riffs (impossible d'en citer y en a sur toutes les chansons), des solos qui me colleraient carrément la bave aux lèvres, et carrément même du son clair (cf l'intro de "Torn into enthrallment") ! Évidemment la basse est bien audible et propose des lignes personnelles non linéaires, et la production est enfin parfaite. Le groupe en profite même pour réenregistrer une compo de "Human waste" et de "Breeding the spawn"... Tout est réuni pour faire de ce "Pierced from within" un chef d'œuvre, que personnellement j'ai beaucoup de mal à dissocier de "Effigy of the forgotten" tant ces deux disques montrent toute l'étendue du talent de ce combo... Buy it... Or Die !!!

note       Publiée le vendredi 26 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pierced from within".

notes

Note moyenne        29 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pierced from within".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pierced from within".

vargounet › mercredi 22 septembre 2021 - 09:11 Envoyez un message privé àvargounet

J'avais un doute en mettant le commentaire j'aurais dû vérifier ahah. Mais ouais je pense que c'est un des meilleurs live que j'ai en ma possession même les morceaux de souls to deny sonnent bien dessus c'est dire. A mon avis ça doit être très rare oui déjà le premier pressage jaune à été distribué uniquement en concert à l'arrière y'a les marques de leur Matos et les sponsors.

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › mardi 21 septembre 2021 - 11:59 Envoyez un message privé àCeluiDuDehors

Rectification : je parlais bien sûr du live à Québec, et pas Montréal. Petite anecdote au passage; à l'époque j'avais acheté mon cd pour 3€ port compris sur eBay et j'ai reçu une version misprint d'argentine, quand j'ouvre la pochette à l'intérieur j'ai le livret de l'album "No voy a cambiar" de chanteuse Dalila. Ça tranche avec le visuel de Suffocation ! Haha, ça sera peut être un collector très recherché dans 15 ans va savoir...

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › mardi 21 septembre 2021 - 02:06 Envoyez un message privé àCeluiDuDehors

Je plussoie le live à Montréal, c'est devenu mon Suffocation de prédilection, et probablement le meilleur album live d'un groupe de death que j'ai entendu. Un nouveau live va d'ailleurs sortir dans quelques semaines pour saluer la dernière tournée de Frank Mullen. "Funeral inception" est en écoute sur youtube...à priori ça sera beaucoup plus lisse niveau production, et Mullen ne grogne plus comme avant, la setlist est aussi trop similaire...à voir dans son entièreté quand ça sera disponible, mais je pense que ça ne touchera pas "Close of a chapter".

Note donnée au disque :       
vargounet › samedi 18 septembre 2021 - 23:00 Envoyez un message privé àvargounet

Je le place très légèrement au dessus de Effigy of the Forgotten qui est juste incroyable pour l'époque. Je conseille à quiconque qui apprécie ce groupe de jeter une oreille sur le live in Montreal, Close to a Chapter qui est une boucherie totale.

Note donnée au disque :       
metalgrave › samedi 18 septembre 2021 - 22:48 Envoyez un message privé àmetalgrave

le meilleur album du groupe au final , quelle claque !

Message édité le 18-09-2021 à 22:48 par metalgrave

Note donnée au disque :