Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLustmord › The Monstrous Soul

Lustmord › The Monstrous Soul

cd • 5 titres • 53:53 min

  • 1Ixaxaar05:07
  • 2Primordial atom25:23
  • 3Protoplasmic reversion05:53
  • 4The Daathian doorway06:28
  • 5The fourth and final key11:03

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré par Brian Williams & Adi Newton (Clock DVA) au studio de Clock DVA, Usa, 1991

line up

Brian Williams (tous instruments)

remarques

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
dark-ambient

Si Lustmord était une blague elle serait sans hésitation à ranger dans la catégorie humour très très noir. Continuant sa lancée dans les explorations des tréfonds les plus malsains de l'homme, l'anglais se sert ici du thème de la monstruosité pour éveiller en nous un malaise déjà vécu grâce (ou à cause) des albums précédents, mais ici beaucoup plus 'musical' bien que minimaliste. En effet composé de nappes profondes, de samples lointains de voix et avare en percussions, 'The monstrous soul' se concentre sur des thèmes répétés inlassablement sans grande variations. 'Ixaxaar' est constitué d'une grosse nappe dark ambient inquiétante et d'une voix en avant qui répète la même phrase tout du long : 'It is the night of the demon'. Si la monstruosité faite chair se base sur des éléments concrets, visuels, celle de l'esprit est beaucoup plus pernicieuse parce que peu évidente et pouvant prendre des apparences plus que trompeuses. Il en résulte ainsi un album monolithique, très dense et paradoxalement plutôt épuré des arrangements 'traditionnels' seyant au genre. Car cette monstruosité rampante se glisse à travers les nappes grondantes, les coups de tambours qui rythment une procession funèbre d'une lenteur oppressante, ronge l'esprit tel un cancer cérébral, engourdit la lucidité et place la raison de l'auditeur sur un autre plan de pensée. Un disque à savourer avec le temps, loin d'être plat mais qui va simplement plus à l'essentiel que les autres travaux de Lustmord.

note       Publiée le jeudi 25 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Monstrous Soul".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Monstrous Soul".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Monstrous Soul".

Raven › dimanche 12 décembre 2010 - 01:17  message privé !
avatar

maman !

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 22 avril 2009 - 09:49  message privé !
avatar

It is the night of the demon

Note donnée au disque :       
le_grisha › mardi 13 février 2007 - 02:57  message privé !
Pas forcement le plus facile d'écoute, je l'ai laissé prendre la poussière durant quelques années avant de le ressortir tout récemment et de le trouver trés intéressant. Loin derrière un Heresy ou un TPWTBSH magistral, mais bien meilleur que les mauvais plagiats de Lustmord.
Note donnée au disque :       
cyberghost › dimanche 15 octobre 2006 - 01:54  message privé !
Oh mais je n'avais pas encore noté le disque! Encore un qui mérite bien son titre, tien... Primordial Atom, oui, qui évoque donc cette démarche d'un titan monstrueux, depuis le centre de la Terre jusqu'à l'ether infini en passant par les différents panthéons qui délimitent les deux zones... Un paysage sonore riche en évocations, en dépit de son côté répétitif, et donc, un véritable morceau de bravoure... Daathian Doorway aussi, et cette mécanique ésotérique qui se met en marche avant de s'évanouir dans l'océan... et puis finalement, tout le disque est fabuleux...
Note donnée au disque :       
juj › lundi 12 juin 2006 - 00:01  message privé !
morceau d'ambiance !
Note donnée au disque :