Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDive › No Pain No Game

Dive › No Pain No Game

  • 1994 • Discordia DISC 015 CD • 1 CD
  • 1997 • Triton Triton 07 • 2 CD

cd • 10 titres • 42:17 min

  • 1Running circle03:09
  • 2Vicious bitch02:49
  • 3Power of passion04:30 [reprise de Klinik]
  • 4Man in the mirror04:57
  • 5Sickness02:19
  • 6Automatique03:43
  • 7No pain-No game05:18
  • 8Killing time03:39
  • 9Rocket Usa03:42 [reprise de Suicide]
  • 10Welcome to Hell part two08:04

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit et enregistré par Dirk Ivens en Belgique, 1991-1993 ; 9 écrit par Suicide, enregistré live 14.11.92

line up

Dirk Ivens (chant, tous instruments), Ivan Lusco (machines sur 3)

remarques

Compilation de démos, titres rares et live.
La réédition de 1997 chez Triton est agrémentée du mini-album de remixes 'Reported' en bonus-cd

chronique

Styles
indus
electro
Styles personnels
electro-indus noise minimaliste

De la période Klinik Dirk Ivens a gardé une productivité accrue, se retrouvant sur beaucoup de compilations, sortant maxis et mini-albums, live etc. 'L'intérêt de No pain no game' est de ce point de vue là clair : regrouper quelques-unes de ses raretés et faire un premier point sur le parcours du belge depuis son départ d'un des groupe majeur de la scène électronique et industrielle. Boucles très brutes et répétitives, chant agressif sur 'Power of passion' ou plus vicieux (c'est le cas de le dire...) sur 'Vicious bitch', electro-dark ambient avec le superbe 'Man in the mirror' qui révèle définitivement que Suicide Commando et ses clones lui doivent tout (de même qu'à Klinik). L'excellente reprise du 'Rocket Usa' de Suicide permet à Dirk Ivens de rendre un hommage à deux de ses maîtres, Alan Vega et Martin Rev dont on peut sans exagérer dire qu'ils sont sa principale influence. Les climats paranos qui se dégagent d'un 'Man in the mirror' renvoient à la direction prise sur l'album studio précédent, 'Concrete jungle', à savoir un travail sur les ambiances tout aussi important que sur les rythmiques ou les mélodies. Cette courte rétrospective présente cependant en majorité un Dive plutôt abrasif, mécanique et froid ce qui pourra en rebuter plus d'un, ceux qui appréciaient déjà le groupe n'en seront que plus ravis.

note       Publiée le dimanche 14 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "No Pain No Game".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "No Pain No Game".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "No Pain No Game".

empreznor › samedi 5 avril 2008 - 22:26  message privé !
non je ne crois pas
Note donnée au disque :       
juj › samedi 5 avril 2008 - 22:19  message privé !
hahaha, t'inquiète, j'en connais de plus de 25 ans qui font encore une religion de la casse et du c'est moi le méchant ici et pas toi ; du coup, y dit qu'il a toujours rien compris, vu que pierre boulez y s'en est toujours cagué
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 5 avril 2008 - 22:16  message privé !
avatar
J'ai passé l'âge de casser, mon bon juj ; je ne suis qu'un poisson ici-bas.
juj › samedi 5 avril 2008 - 22:07  message privé !
y dit qu'il a rien compris ; ça doit être une casse super talentueuse et fine, hein ...
Note donnée au disque :       
Solvant › samedi 5 avril 2008 - 22:07  message privé !
-si seulement, ceci dit je suis assez d'accord avec lui.
Note donnée au disque :