Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFRobert Fripp › 1999 : Soundscapes live in Argentina

Robert Fripp › 1999 : Soundscapes live in Argentina

5 titres - 57:43 min

  • 1/ 1999 (16:08)
  • 2/ 2000 (16:10)
  • 3/ 2001 (12:53)
  • 4/ Interlude (4:01)
  • 5/ 2002 (8:31)

enregistrement

Argentine, du au 19 juin 1994

line up

Robert Fripp (guitare, soudscapes)

remarques

chronique

Styles
ambient
ovni inclassable
Styles personnels
soundscapes

"1999" est, treize ans après, la suite logique de "Let the Power Fall". De plus, coïncidence heureuse, tous deux paraissent à quelques mois d'une nouvelle incarnation du groupe schizoïde du vingt-et-unième siècle. La donne est cette fois pourtant différente. Le bon effectué entre les deux disques n'est que technologique. Aux deux bandes qui tournaient sans fin sur deux enregistreurs Revox, permettant ainsi de créer des loops avant l'heure, Fripp s'encombre désormais d'un mur d'effet monumental d'un bon mètre de haut, aujourd'hui familier auprès de tous les Crimheads ayant assisté aux concerts de la formation en double trio ; un pur système électronique, basé sur la technologie midi, ajoutant à l'expérimentation déjà axée sur le décalage, les répétitions et le hasard, une densité plus importante par le biais de textures plus riches. Si le procédé est plus "moderne", s'il permet des effets inédits et octroie au guitariste plus de liberté dans la réalisation de ses desseins, je confesse mon regret de ne pas retrouver la sonorité si particulière qui était celle de Robert Fripp entre 1974 et 1981, une marque de fabrique qui, pour moi, est à la guitare, ce que le saxophone soprano de Coltrane sur "My Favorite Thing" est au jazz. C'était le cas sur "Let The Power Fall", comme avant lui sur les plages ambient de "Exposure" ou encore ses interventions éclairées au sein de son duo avec Brian Eno. Ceci étant, si aujourd'hui, l'oreille est à présent domptée et formée à ces Soundscapes après une demi-douzaine de disques du même style, force est de reconnaître qu'à sa sortie, cette prestation en concert devant un public argentin assurément médusé était une des publications les plus intrigantes jamais publiée par le guitariste anglais. D'un titre à l'autre, Fripp explore les possibilités qui lui sont offertes et le résultat, bien que frôlant parfois l'insipide, reste la plupart du temps fascinant. C'est l'atout majeur de ce disque qui, contrairement à d'autres, maintient l'auditeur alerte de par sa diversité. Une musique qui, selon ses propres dires, est gouvernée par le facteur temps (durée), par l'espace (le lieu) et par la réaction du public ; des notions auxquelles il ne prête habituellement aucune attention dans ses performances en groupe.

note       Publiée le jeudi 11 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "1999 : Soundscapes live in Argentina".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "1999 : Soundscapes live in Argentina".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "1999 : Soundscapes live in Argentina".