Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTors Of Dartmoor › Essence of a decade 1991-2001

Tors Of Dartmoor › Essence of a decade 1991-2001

cd • 16 titres

  • 1The edge of her heaven
  • 2The life of Christine Hate
  • 3Angel dust
  • 4Vanitas (1st dimension)
  • 5Waterking
  • 6Green moon
  • 7Entry (1st impression)
  • 8Welcome to the house
  • 9Jeremy
  • 10The thrill (you can get when you're busted)
  • 11Home of the blind
  • 12Personal atmosphere
  • 13Gypsy
  • 14(Do you) dream in colours ?
  • 15A tin cup
  • 16Technology 2001

line up

Rutger Franck (chant), Wolf Koch (guitare, programmation), Frerk Schultz-Klein (claviers), Kristina Labitzke (violon)

remarques

chronique

Trois albums et un maxi, ce n'est pas forcément beaucoup et pourtant voilà déjà dix ans de carrière qui s'achèvent pour les Tors of Dartmoor...Qui s'achèvent ? Pas vraiment en fait, on pourrait plutôt parler de bilan pour un groupe résolu à entrer de plein pied dans le nouveau millénaire. Quand on sait également que leurs disques sont sortis sur le défunt label Hyperium, et sont par conséquent plutôt difficiles à trouver, on se dit que non, 'Essence of a decade' n'est pas une sortie foncièrement inutile. Ce sont donc dix ans d'un rock gothique efficace et pas aussi traditionnel qu'il n'y paraît qui nous sont ici présentés. Visiblement, le duo savait dès ses débuts où aller, c'est l'impression qui ressort des premières compositions déjà abouties et très matures. Les Tors of Dartmoor axent leur efficacité sur trois pôles principaux selon moi: de bonnes guitares sombres et pêchues à la fois, une voix grave et profonde, quelque part entre Fields of the Nefilim et Sisters of Mercy, et quelques touches supplémentaires pour renforcer l'atmosphères des morceaux, ainsi la ligne de clavier de l'excellent 'Life of Christine Hate', la rythmique un brin tribale de 'Vanitas', les cassures de 'Do you dream in colours ?' ou encore la boucle de violon hantée de 'Jeremy'. Niveau mélodie, le groupe n'a aucune peine à faire passer le message, que ce soit sur des chansons rythmées ('Gypsy', 'Vanitas' ou leur hit, 'Waterking') que sur des atmosphères plus intimes ( 'Thrill you can get when you're busted', 'Personal atmosphere'). Lorsque l'on sait que Rutger Franck est un nain, on reste soufflé des capacités vocales de ce petit bonhomme qui sait se montrer poignant ou plus insistant dans une lignée parfois héritée d'une énérgie toute rock'n'roll avec une aisance déconcertante. Le disque inclut aussi 'Technology 2001', titre fort apprécié du groupe, pourtant égaré en cours de session, qui est ici réenregistré dans une version aussi proche que possible de l'original (et que l'on retrouvera sur le maxi 'Can't get you out of my head', sorti presque en même temps que cette compilation). 'Essence of a decade' constitue donc une excellente occasion de (re)découvrir une formation probablement méconnue qui n'en demeure pas moins plus que digne d'intérêt.

note       Publiée le mardi 9 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Essence of a decade 1991-2001".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Essence of a decade 1991-2001".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Essence of a decade 1991-2001".

Kagoul › mardi 20 février 2007 - 12:17 Envoyez un message privé àKagoul
Leur concert à l'EREBE II étaient prodigieux ! une découverte totale pour moi :-) la révellation ! le chanteur est incroyable ! quelle voix mes amis !!! pfff je craque sur ce groupe !
Note donnée au disque :       
Les.Mondes.Gothiques › mercredi 8 février 2006 - 10:26 Envoyez un message privé àLes.Mondes.Gothiques
SagEs & jUStES soNt les cHRONiquEs de tWILIgHt
Note donnée au disque :