Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Sabbath › Black Sabbath

Black Sabbath › Black Sabbath

cd • 5 titres

  • 1Black Sabbath
  • 2The wizard
  • 3Wasp / Behind the wall of sleep / Bassically / N.I.B. Wicked world
  • 4A bit of finger / Sleeping village
  • 5The Warning

line up

Geezer Butler (basse), Tony Iommi (guitares), Ozzy Osbourne (chant, harmonica), Bill Ward (batterie)

remarques

Certaines éditions proposent un titre bonus : Evil woman.

chronique

Styles
metal
Styles personnels
heavy metal

Le vendredi 13 (!!!) février 1970 est un jour très important dans l'histoire du metal. Ce jour-là, Black Sabbath, un quatuor anglais venant de Birmingham, sortait son premier album éponyme, et quel album ! Le premier morceau fut une révélation pour moi, écoutez-moi cette atmosphère morbide à souhait (bien meilleure que sur n'importe lequel des albums de black !) et cette extraordinaire voix d'Ozzy Osbourne !!! Dire qu'on est en 1970 !!! Plus de 30 ans après, l'album n'a pris aucune ride, et certains feraient bien de le réécouter pour qu'ils voient un peu ce qu'est une vraie ambiance "metal sombre" avec un son de guitare magique. Voici vraiment le début du metal, avec des rythmiques ultra-lourdes ; Deep Purple, Led Zeppelin et autres Steppenwolf sont selon moi plus attachés au mouvement rock/hard rock que metal. Les 5 titres de cet album sont tous très différents avec des inspirations très diverses (rock, jazz, etc...), mais ils démontrent que les 4 anglais sont vraiment des maîtres dans leurs registres respectifs, avec des solos hallucinants de guitares, de basse et de batterie. Plus qu'un chef d'oeuvre dans l'histoire du metal, un passage obligé pour tout fan de metal qui se respecte. Mériterait 7/6 pour l'héritage laissé au metal. Monstrueux !

note       Publiée le samedi 13 octobre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Black Sabbath".

notes

Note moyenne        137 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Black Sabbath".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Black Sabbath".

(N°6) › dimanche 19 avril 2020 - 14:38  message privé !
avatar

Réécoutage de classique, suite. Ce qui frappe le plus à côté des deux autres albums phare de l'époque et du genre, c'est que celui-ci a une putain d'atmosphère. Y a pas la puissance et le son hyper classe de Led Zep ni l'agression abusée de Deep Purple, mais y a l'atmosphère, coco. Avec ce mid-tempo pesant et des gross riffs plus simples (basiques diraient les vieux casse-couilles du blues-rock à gogo), une basse qui gargouille et un chanteur sans âme qui incante de façon très malsaine (somme toute, même si c'est du cirque). Y a un côté presque minimaliste par rapport à ce qui se faisait à la même époque dans ces débuts du hard. Bien sûr y a encore un chouia de blues dedans, mais il n'a déjà plus rien du blues-boom à la cool, c'est déjà tombé dans la marmite occultiste (cet harmonica un peu cradoque, cette guimbarde qui sent le folk horrifique). C'est fascinant de penser que le premier morceau éponyme du premier album du groupe éponyme est à l'origine de tellement de choses à venir. Et puis bon la pochette.

Note donnée au disque :       
zugal21 › mercredi 5 décembre 2018 - 20:42  message privé !

Black Sabbath, c'est le groupe qui démarre sur un chef d'oeuvre et finit totalement barré en couille

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 27 novembre 2015 - 23:34  message privé !

Cet album (avec Master of Reality et aussi Sabbath Bloody Sabbath)

Note donnée au disque :       
Coste › vendredi 27 novembre 2015 - 21:44  message privé !

Puisqu'il faut bien enchaîner: cet album (avec le sublime Paranoid et aussi Vol.4) est l'Incarnation du métal joyeusement lourdingue.

Note donnée au disque :       
boumbastik › jeudi 28 mai 2015 - 23:01  message privé !

Débuter un 1er album par un morceau doom (le 1er de l'histoire ?) en 1970, si c'est pas magnifique ! La voix d'Ozzy me fait dresser les poils sur mes petits bras musclés. Tommy pond riff sur riff et commence à saupoudrer certains passages d'une discrète couche de prog. La section rythmique est plus solide que le rock et délicieusement groovy. Tout a été dit sur ce chef d'oeuvre, inutile d'en rajouter. Je me contente d'appuyer sur play, encore et encore.

Note donnée au disque :