Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwans › Love of Life

Swans › Love of Life

cd • 17 titres • 54:00 min

  • 1(---)00:15
  • 2Love of life03:36
  • 3The golden boy that was swallowed by the sea04:30
  • 4(---)00:34
  • 5(---)02:00
  • 6The other side of the world04:33
  • 7Her05:15
  • 8The sound of freedom04:28
  • 9(---)00:31
  • 10Amnesia04:11
  • 11Identity04:30
  • 12(---)00:56
  • 13In the eyes of nature04:35
  • 14She cries (for spider)04:47
  • 15God loves America03:41
  • 16(---)01:12
  • 17No cure for the lonely02:51 [bonus CD]

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré aux Usa, 1992

line up

Michael Gira (chant, guitares, sons, samples, arrangements), Troy Gregory (basse), Jarboe (chant, choeurs, mellotron, arrangements), Algis Kizys (basse), Ted Parsons (Theodor Parsons) (batterie), Vincent Signorelli (batterie), Clinton Steele (guitares), Jenny Wade (basse), Larry Seven (basse, guitare), Adam Jankowski (narration sur 11)

remarques

chronique

'Love of life' fait suite à l'extraordinaire 'White light from the mouth of infinity' sorti en 1991, reprenant les éléments mélodiques et les arrangements classieux qui constituent la marque de fabrique du duo américain depuis le culte 'Children of God'. Maniant toujours aussi aisément des registres rock aux rythmes enlevés et prenants ('Love of live', 'Amnesia'), sorte de ballades entrainantes ('The golden boy...', 'The other side of the world', 'Identity') ou plus intimistes ('le 'heavenly' 'She cries', 'God loves America') sur lesquelles les voix de Michael Gira et de Jarboe transcendent toute émotion vers une sincérité rarement égalée entre nostalgie et recueillement. Les instants plus 'martiaux' voire carrément épiques sont toujours présents avec toujours autant d'accroche, comme le terrible 'In the eyes of nature'. Difficile de rester de marbre face à ce raz-de-marée de mélodies folk, d'arrangements heavenly que tout fan de Dead Can Dance ne pourra qu'apprécier et de rock énergique. S'il y a bien un groupe qu'il faut essayer une fois dans sa vie c'est bien celui-là et même si cette même vie est souvent moche, avec les Swans on en arriverait presque à l'aimer !

note       Publiée le vendredi 29 octobre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Love of Life".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Love of Life".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Love of Life".

(N°6) › jeudi 17 août 2017 - 11:31  message privé !
avatar

La parfaite bande-originale pour un été au frais. Moins de pics que sur le précédent, mais il coule tout seul dans la gorge néanmoins.

Demonaz Vikernes › mardi 8 août 2017 - 14:55  message privé !

Autant la redécouverte de "White Light from The Mouth of Infinity" a été bénéfique, autant ce "Love of Life" est moins bon que dans mes souvenirs. Les interludes sont trop nombreuses, et surtout les titres ne font pas mouche comme sur l'album précédent. De la demi-teinte.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 16 mars 2016 - 16:54  message privé !

Comme White Light, Love of Life est un bon album, sur lequel je ne croche pas plus que ça. Peut-être plus digeste, plus homogène aussi, mais avec moins de coups d'éclats (Eyes of Nature, le morceau titre). La compilation qui termine cette grosse réédition est...frustrante. Il y a de très bonnes choses dessus (j'aime en particulier You Know Everything ou les versions longues de Amnesia et Love of Life), mais j'aurai préféré avoir une grosse compiles de faces B issues des nombreux EP/Single/Compilation de l'époque (voir un peu avant et après) et avoir à coté de vrai réédition du 3è SKIN et des live Omniscience et Anynonymous Bodies... Ce côte "un peu de tout" me laisse sur ma faim, c'est dommage.

Note donnée au disque :       
Møjo › lundi 2 août 2010 - 13:18  message privé !

On sent aussi que les dates avec Marissa Nadler n'ont pas laissé indifférent le père Gira. Edit : les premiers Angels of Light fleurent encore bon les résidus de Swans dernière période. Le virage free/folk je n'ai pas trop appronfondi, j'ai trouvé ça gavant.

Twilight › lundi 2 août 2010 - 13:13  message privé !
avatar

c'est très folk, plutôt proche de Leonard Cohen je dirais...