Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGrave › Into the grave

Grave › Into the grave

11 titres - 42:24 min

  • 1/ Deformed
  • 2/ In love
  • 3/ For your god
  • 4/ Obscure infinity
  • 5/ Hating life
  • 6/ Into the grave
  • 7/ Extremely rotten flesh
  • 8/ Haunted
  • 9/ Day of mourning
  • 10/ Inhuman
  • 11/ Banished to live

enregistrement

Sunligh studios, Juin 91.

line up

Jörgen Sandström (chant, guitare), Ola (guitare), Jensa (batterie), Jonas (basse)

remarques

la réédition de century media contient la démo "tremendous pain" plus divers morceaux et le clip de "Soulless" en bonus.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Avec Grave, on attaque le troisième groupe culte de la scène suèdoise en matière de old school, au côté de Entombed et Dismember (certains citeront Unleashed, mais je ne suis pas vraiment d'accord). Alors, direct, tous les fans de grosse technique et d'hyperviolence peuvent partir, ce "Into the grave" c'est un peu l'archétype du death old school. Les riffs sont simples, directs, pas plus de 5 accords par phrase et pourtant impossible de dénoter un passage chiant dans ce disque. Grave connaissait la formule du riff magique, celui qui frappe là où ça fait mal, doublé du rythme parfait pour le suivre, le genre qui ne vous lache pas ! Grave arrive cependant à se démarquer de ses compatriotes par une approche bien plus sombre du death. J'ai ainsi beaucoup pensé au premier Autopsy notamment par ce son "gluant" et l'osmose simplicité/efficacité des riffs. ceci dit, Grave, s'il ménage qulques passages bien doomy (avec quelques claviers judicieusement placés), n'en reste pas moins un accroc des passages speed. Vous savez ce rythme typiquement death old school, dont les ténors du genre usent et abusent, et bien ici vous allez encore en bouffer, le tout mixé avec une très grosse influence thrash. Autre atout de taille : la construction très calibrée hit de chaque chanson. A l'instar des riffs, et des phrases rythmiques, les structures ne s'encombrent pas de fioritures, chaque break tombe quand il faut et l'ensemble donne au final un put*** d'album composé de 11 hits s'enchainant à merveille (raah mais "Hating life" ! Et "Inhuman" ! et "Obscure infinity" !... stop). attention cependant, pour le non initié, le tout risque de paraitre sévèrement répétitif tant les morceaux se ressemblent. Mais pour l'amateur, très franchement ce n'est que du bonheur ! Et comment parler de ce "Into the grave" sans parler du chant ! Un vrai modèle pour toute la pléthore de groupes soi disant old school qui naissent actuellement. Un chant profond, sombre à souhait, au phrasé lent et puissant, Jorgen Sandström est un vrai maître à ce niveau ! Bref, un disque qui a peut-être vieilli (la prod' et la simplicité des compos surement, mais c'est également un atout) demeurant toutefois un fondement dans ce style qui commence à refaire parler de lui. Onze tueries que tout fan de death old school se doit d'avoir entendu dans sa vie... (a noter la réédition sur century media très intéressante car contenant les démos précédants l'album avec un son surpuissant)

note       Publiée le lundi 25 octobre 2004

partagez 'Into the grave' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Into the grave"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Into the grave".

ajoutez une note sur : "Into the grave"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Into the grave".

ajoutez un commentaire sur : "Into the grave"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Into the grave".

Hallu › lundi 8 avril 2019 - 16:02  message privé !

lol le break sur "Into the Grave" c'est Black Sabbath - Black Sabbath.

Note donnée au disque :       
Dead26 › lundi 5 septembre 2016 - 19:24  message privé !

Grave, jamais un groupe n’avait aussi bien porté son nom. Un son bien gras, une voix bien dégueulasse et des riffs qui font mouches (à merde). La bonne vieille formule death suédoise pour un premier album qui tue. Les suivants se ressemblent tous un peu, mais aucun n’a ce son là. Eux au moins on pourra jamais leur reprocher d'avoir retourné leur veste... (Grave j'vous dis pas !)

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › mercredi 19 décembre 2012 - 22:46  message privé !

C'est noté, merci pour vos conseils ;)

Note donnée au disque :       
Potters field › mercredi 19 décembre 2012 - 17:11  message privé !

carrement ! ou demonical aussi, qui m'avait bien scotché sur leur deuxième (je crois) album !

yog sothoth › mercredi 19 décembre 2012 - 15:34  message privé !
avatar

Ouais ! Sinon il faut aller taper dans les catalogues de labels tels que Dark descent, Sepulcral ou Detest records, qui font pas mal dans le style "vieille école" à la suédoise , que ce soit des groupes récents ou des rééditions de trucs obscurs (assez variable qualitativement parlant).