Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBewitched (chl.) › Self-confidence

Bewitched (chl.) › Self-confidence

cd | 8 titres

  • 1 The chamaleo [6.34]
  • 2 Macrocosmos blossoms [3.46]
  • 3 Unveil the nazarene and unleash the beast [3.11]
  • 4 Dunwich [6.11]
  • 5 Pagan nature [4.09]
  • 6 Burn the church [3.41]
  • 7 By the mountains [4.21]
  • 8 Elven harvest [15.53]

enregistrement

Enregistré produit et mixé par Doomicus Stardust.

line up

Doomicus Stardust (vocaux, choeurs, pagan drum sur "by the mountains" et "Elven Harvest", claviers sur "Macrocosmos", guimbarde, effets, samples) ; Walter Tölg (batterie); W. Handen (guitares)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal et remplissages

Un air de piano sombre au son de vieille forêt sur hurlements de loups et échos d'océan, une longue incantation primitive comme autour d'un grand feu, percussion en avant, une plage interminable de vieux synthé douteux : Doomicus Stardust ne fait décidément rien comme les autres. Toujours apôtre d'un black metal cradingue aux notes ésotériques et à l'ambiance prenante, il livre 5 pièces du genre plus les 3 susdécrites dans ce nouvel album, dont le bilan hélas est plutôt mitigé. Les riffs semblent d'abord bons avant de révéler leur manque de profondeur, les délires en "chant" clair, sorte de choeurs décadents soutenus par des fantômes, ne fonctionnent que trop peu, "Macrocosmos blossoms" est un foutage de gueule à base de nappes synthétiseuses, et les 9 dernières minutes de "Elven Harvest", entre hommage à Prokofiev, bruits d'orage et chuchotements sont particulièrement pénibles. Alors certes : le black metal de Bewitched, lorsqu'il en joue, vaut pour sa patte unique, ces notes de sorcelleries et le traitement rouillé de l'ambiance et du son, mais les effets de voix, perdue dans la reverbe et le manque de gosier, le manque de travail sur les harmonies de guitare dont on jurerait souvent qu'elles ne jouent qu'une seule note, soulignée à l'octave, l'aspect totalement fourre-tout et profondément je m'en foutiste du rendu général font de "Self-confidence" un voyage avorté, qu'on ne peut s'empêcher de trouver soit bâclé, soit carrément absurde. On est toujours à deux doigts de l'étincelle, mais on ne va pas plus loin. La solution qui consiste à ne pas programmer les pistes 2, 5 et 7 pour ne plus déguster qu'un disque de black metal s'avère très décevante, les morceaux en eux-mêmes ne sachant pas convaincre. L'album est surprenant, c'est bien tout ce qui brille. Doomicus est toujours bien taré mais son mépris de tout semble maintenant s'exercer sur sa propre musique... restent de curieux moments et de fréquentes esquisses de réussites typées.

note       Publiée le vendredi 22 octobre 2004

partagez 'Self-confidence' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Self-confidence"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Self-confidence".

ajoutez une note sur : "Self-confidence"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Self-confidence".

ajoutez un commentaire sur : "Self-confidence"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Self-confidence".

Nicko › vendredi 29 octobre 2004 - 20:55  message privé !
avatar
oui, ça ressemble beaucoup à celle de "Nord..." effectivement. Sinon, Nicolas, merci pour tes renseignements, j'ai modifié en conséquence !
pokemonslaughter › vendredi 29 octobre 2004 - 20:39  message privé !
avatar
put& la cover c la MEMe que le "nord" de setherial !!
Nicolas › vendredi 29 octobre 2004 - 19:22  message privé !
Ce groupe est chilien. J'ai ete tres decu par cet album, surtout apres les 3 albums brillants (Dragonflight!) que le groupe avait sorti auparavant.