Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTrees › On the shore

Trees › On the shore

10 titres - 49:06 min

  • 1/ Soldiers Three (1:51)
  • 2/ Murdoch (5:10)
  • 3/ Polly On The Shore (6:10)
  • 4/ Adam's Toon (1:12)
  • 5/ Sally Free and Easy (10:12)
  • 6/ Fool (5:22)
  • 7/ Geordie (5:06)
  • 8/ While The iron is Hot (3:21)
  • 9/ Little Sadie (3:11)
  • 10/ Streets of Derry (7:31)

enregistrement

Sound Techniques Studio, Londres, Angleterre, octobre 1970

line up

Celia Humphris (chant), Bias Boshell (chant, basse, piano, guitare acoustique), Barry Clarke (guitares électriques, dulcimer), David Costa (guitares acoustiques et 12 cordes, mandoline), Unwin Brown (batterie, percussions)

chronique

Styles
folk

Il me sera bien difficile de départager les deux uniques albums du groupe de British folk Trees. En général, pour ce genre de disques, quand on aime un genre, on est plutôt pas difficile... Enregistrés à seulement quelques mois d'intervalles, les différences entre leurs deux publications sont à la fois peu nombreuses et très nuancées. Passant à dix titres au lieu de neuf pour son prédécesseur, ce nouveau disque se partage équitablement, tout comme le précédent, entre titres originaux et pièces traditionnelles. Le fond reste donc - on le voit - inchangé. Il n'y a pas de baisse de qualité dans le chef des compositions, ni dans celui des interprétations. Il n'y a pas non plus à proprement parler d'améliorations significatives. Pour le fond, "On The Shore" préfère s'épanouir avec plus d'aisance dans un contexte moins acoustique que de coutume. C'est moins la mise en exergue de parties de guitares électriques que la présence, parfois hors propos, d'une batterie - molassonne de surcroît - qui donne cette impression ("Murdoch", "Geordie", "Little Sadie"). Le groupe cherche indéniablement à varier sa palette sonore. D'où très certainement aussi l'apport de violons sur "While The Iron is Hot" ou l'introduction du piano sur le kilométrique "Sally Free and Easy", une pièce introspective plutôt réussie pour quiconque ne rechigne pas à se laisser bercer pendant plus de dix minutes. Malgré cette volonté louable de se diversifier et de prouver, d'abord à soi, puis aux autres, qu'on peut rester soi-même tout en aspirant au changement, Trees ne touche du doigt la magie de la musique folk que quand celle-ci ne s'embarasse pas de manière trop pataude des apparâts rock. Malgré cela, il restera toujours sur ces deux disques des passages relativement mémorables, des ambiances singulières et des mélodies envoûtantes aux sources desquelles seront venus se désaltérer à tour de rôle des gens aussi divers que le Peter Green de Fleetwood Mac, le couple Plant et Page ou encore, plus près de nous, Loreena Mc Kennitt.

note       Publiée le jeudi 21 octobre 2004

partagez 'On the shore' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "On the shore"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "On the shore".

ajoutez une note sur : "On the shore"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "On the shore".

ajoutez un commentaire sur : "On the shore"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "On the shore".

Aladdin_Sane › vendredi 23 mars 2012 - 10:10  message privé !

Pour le nouveau volume de Latenighttales, le groupe d'indie pop/folk Belle and Sebastian a choisi notamment d'inclure un morceau de Trees (Streets of Derry). Il faut que je découvre ce groupe...

Mountain of Judgement › vendredi 10 septembre 2010 - 10:48  message privé !

Au final, Steeleye Span ("Below The Salt" au moins) s'avère excellent et fait vite oublier Trees. La chro s'impose!

Note donnée au disque :       
Mountain of Judgement › samedi 26 juin 2010 - 10:20  message privé !

Assez chouette je trouve, mais si c'est vrai que les emprunts au rock déprécient parfois un peu l'ensemble. Je me penche aussi sur Steeleye Span auquel la chro du précédent album fait rapidement référence. ça à l'air bon!

Note donnée au disque :