Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAlice Coltrane › World galaxy

Alice Coltrane › World galaxy

5 titres - 40:52 min

  • 1/ My Favorite Things (6:23)
  • 2/ Galaxy Around Olodumare (4:15)
  • 3/ Galaxy in Turiya (9:54)
  • 4/ Galaxy in Satchidananda (10:18)
  • 5/ A Love Supreme (10:02)

enregistrement

The Record Plant, New York, USA, 15 et 16 novembre 1971

line up

Alice Coltrane (orgue, piano, percussions, harpe, tamboura), Leroy Jenkins (violon), Joan Kalisch (violon), Ronald Lipscomb (violon), Ben Riley (percussions, batterie), Reggie Workman (contrebasse, violon), Arthur Aaron (violon), Julien Barber (violon), Avron Coleman (violon), Harry Glickman (violon), Elayne Jones (timpani), Frank Lowe (saxophones soprano et ténor, percussions), Seymour Miroff (violon), Thomas Nickerson (violon), Swami Satchidananda (allocution), Alan Shulman (violon), Irving Spice (violon), William Stone (violon), Edward Thomas (violon)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité - à ma connaissance, ce titre n'a toujours pas fait l'objet d'une réédition cd européenne mais on peut en trouver quelques extraits sur la compilation "Astral Meditations"

chronique

Styles
musique classique
jazz
world music
Styles personnels
free jazz > avant garde

On a pu le constater ; jusqu'ici, les albums d'Alice Coltrane semblaient aller par paire. Après ses deux essais en commité restreint, puis deux autres ouvertement tournés vers les gammes issues des musiques orientales, Alice Coltrane avait surpris tout le monde avec un "Universal Consciousness" toujours marqué de son sceau, mais cette fois également nourri par les vestiges du Third Stream (un courant épisodique lancé en 1957 par Gunther Schuller se voulant une synthèse entre musique classique et jazz) et de son interprétation toute personnelle du free jazz. "World Galaxy" lui emboîte donc le pas avec un résultat peut-être encore plus fascinant, voire plus déroutant, c'est selon. La pochette ne ment pas ; on peut y lire très clairement "Alice Coltrane with Strings". Et c'est précisément ce que l'on est amené à entendre ! La présence de ce large ensemble de seize musiciens ne sert pas cette fois simplement à embellir ou à rendre plus dense une musique qui se veut par essence très fouillée, tout cela pour des critères vaguement esthétiques ou pour apporter un quelconque crédit à une démarche qui prétend être audacieuse. Ici, les cordes surplombent littéralement le décor sans jouer nécessairement la carte de la dissonance. Ils augmentent le sens du drame avec puissance et majesté. L'effet qui en résulte est à rapprocher des séances "Apocalypse" du Mahavishnu Orchestra sous la tutelle de John Martin ; il s'agit d'amples accords, comme autant de nappes, points d'ancrage qui donnent toute son ampleur aux thèmes exposés. Les trois versions de "Galaxy" en sont le plus bel exemple, parfois appuyés par les interventions de Frank Lowe au saxophone, alliant à la fois concision et pugnacité. Le piano fait un retour des plus timides, faisant encore et toujours la part belle aux interventions à la harpe et à un orgue franchement halluciné (ses adaptations de "My Favorite Things" et "A Love Supreme"). De ses essais les plus échevelés, "World Galaxy" est le plus abordable. Sans doute aussi un des plus beaux.

note       Publiée le jeudi 21 octobre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "World galaxy".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "World galaxy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "World galaxy".

Aladdin_Sane › mardi 16 janvier 2018 - 15:36  message privé !

Je plonge dans la discographie de cette artiste avec cet album et je trouve ça fabuleux (l'utilisation de l'orgue et ces magnifiques nappes de cordes).

Moonloop › mardi 15 janvier 2013 - 16:48  message privé !

J’aime bien ce “World Galaxy”, seulement, je trouve qu’à partir de “Universal Consciousness” les disques d’Alice Coltrane ne vieillissent pas très bien... Les parties pour cordes ne sont pas très convaincantes, le choix de l’orgue non plus... Il y a bien l’album “Transcendence” (1977), plutôt sympa (le morceau “Radhe-Shyam”, notamment vers les 4 minutes...), le petit dernier “Translinear Light” de même, dans une dimension plus sereine... À par ça, je n’ai pas vraiment accroché les Lord of Lords, Eternity, Radha Krsna etc, malgré quelques "bons" moments, sans doute...

Moonloop › mercredi 14 décembre 2011 - 17:41  message privé !

Un de mes derniers investissements aussi. Il y a toute une série comme ça avec Pharoah Sanders, Archie Shepp, Keith Jarrett, Freddie Hubbard, Marion Brown, Ellington, Tyner etc... une aubaine! Très bel album que ce World Galaxy par ailleurs...

ericbaisons › mercredi 14 décembre 2011 - 17:18  message privé !

dans sa série de rééditions par 2, Impulse a ressorti World galaxy/Huntington ashram et Universal consciousness/Lord of lords, chacun à moins de 10 euros. Je vais investir en commencant par le premier pack.